L’his­toire du S0.30 “Bre­tagne”

Le Fana de l'Aviation - - Le Courrier -

Suite à la pu­bli­ca­tion dans le n° 578 du Fa­na de l’Avia­tion de l’ar­ticle concer­nant le SO. 30 “Bre­tagne”, Ro­land de Nar­bonne est en me­sure d’ap­por­ter des pré­ci­sions quant à l’historique de la pro­duc­tion, no­tam­ment le lan­ce­ment de l’in­dus­tria­li­sa­tion et la com­po­si­tion de la sé­rie. Ch­ro­no­lo­gie : – 26 fé­vrier 1945 : pre­mier vol

du SO. 30N “Bel­la­trix” F- BALY ; – 6 no­vembre 1945 : pre­mier vol du SO. 30R. 01 F- BAYA à dé­rive unique. Pointe avant à mo­di­fier ; – 8 avril 1946 : pre­mière com­mande du mi­nis­tère de l’Ar­me­ment pour 40 avions ; – 27 juin 1946 : com­mande

com­plé­men­taire de 30 ap­pa­reils ; – 17 juin 1947 : pre­mier vol du SO. 30R. 02 F- BAYB, avec une cel­lule proche de la dé­fi­ni­tion dé­fi­ni­tive, un em­pen­nage bi- dé­rive et un nez mo­di­fié, mais en­core équi­pé de mo­teurs Gnome et Rhône ; – 11 dé­cembre 1947 : pre­mier vol du pre­mier SO. 30P F- WAYI, ex- 30R n° 7, dé­fi­ni­tion de sé­rie, nou­veaux mo­teurs Pratt & Whit­ney BA43, en­ver­gure aug­men­tée ; – oc­tobre 1950 : cer­ti­fi­ca­tion de la pre­mière ver­sion, soit 54 mois après le dé­but des es­sais du pro­to­type. Ces dates confirment l’hy­po­thèse avan­cée par Le Fa­na de l’Avia­tion d’un lan­ce­ment de la sé­rie an­ti­ci­pant très im­pru­dem­ment de 20 mois le dé­but des es­sais en vol du pre­mier ap­pa­reil re­pré­sen­ta­tif de la ver­sion dé­fi­ni­tive ! Le SO. 3O a été pro­duit au to­tal en 45 uni­tés, les deux pre­miers ap­pa­reils étant consi­dé­rés comme “têtes de sé­rie” puisque por­tant les nos 1 et 2 ( et non 01 et 02) ain­si qu’une im­ma­tri­cu­la­tion en “F” ( F- BAYA et B) et non en W comme il au­rait été nor­mal pour des pro­to­types. Do­tés de mo­teurs Gnome et Rhône 14R pro­duits par la Snec­ma, ils por­taient la dé­no­mi­na­tion SO. 30R, comme le n° 3 F- BAYE. Les im­ma­tri­cu­la­tions YC et YD n’ont pas été at­tri­buées à ce pro­gramme ou n’ont pas été uti­li­sées. Les pre­miers avions en état de vol sor­taient dé­jà de la chaîne de Saint- Na­zaire lorsque la dé­ci­sion a été prise d’aban­don­ner le Gnome et Rhône 14R. On a alors re­non­cé à l’achè­ve­ment des cel­lules n° 4, 5 et 6, agen­cées pour re­ce­voir ce moteur et pour les­quelles les im­ma­tri­cu­la­tions YF jus­qu’à YH étaient ré­ser­vées. Leur état d’avan­ce­ment était sans doute trop avan­cé pour qu’elles puissent être adap­tées à re­ce­voir le groupe Pratt & Whit­ney et elles sont alors fer­raillées. Le n° 3 F- BAYE, dont la mise au point est in­ter­rom­pue, se­ra ré­cu­pé­ré et mo­di­fié en 1949 en SO. 30C. 01, pro­po­sé sans suc­cès à l’ar­mée de l’Air en concur­rence avec le Nord 2501 “No­rat­las”. Le pre­mier SO. 3O équi­pé de mo­teurs Pratt & Whit­ney R. 2800 B43 ( iden­ti­fié SO. 3OP) est le n° 7 de sé­rie ( F- BAYI). Il est sui­vi de 23 exem­plaires ( n° 8 à 30) qui prennent la dé­no­mi­na­tion de SO. 30P1 lorsque le Pratt & Whit­ney B83 est rem­pla­cé par la ver­sion CA18 plus puis­sante. Les 15 der­niers avions ( n° 30 à 45) sont alors af­fec­tés de la dé­no­mi­na­tion SO. 30P2.

SNCASO

Le “Bre­tagne” n° 21, l’un des exem­plaires de la pe­tite sé­rie fa­bri­quée à Saint-Na­zaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.