Com­ment la mis­sion an­ti SAM fut don­née aux A-10

Le Fana de l'Aviation - - Le A-10 Fait Son Trou Dans Le Golfe ! -

La mis­sion de bom­bar­de­ment des sites SAM fut ini­tia­le­ment confiée aux F-16. Mais les pi­lotes avaient été tant et si bien brie­fés sur la me­nace po­sée par les mis­siles qu’ils ne vou­lurent prendre au­cun risque : ils lar­guèrent leurs bombes Mk82 à l’al­ti­tude de 15 000 ft et aus­si vite qu’ils le purent pour ne pas traî­ner dans la zone de lé­ta­li­té. Mais à 500 kt, ils étaient en de­hors des tables de tir et les bombes s’épar­pillèrent gaillar­de­ment dans le sable. « Les pho­tos du Bat­tle Da­mage As­sess­ment mon­traient qu’ils avaient mis des bombes par­tout sauf sur les sites », ex­pli­qua un of­fi­cier qui avait as­sis­té au dé­brie­fing de la mis­sion. « J’ai alors réa­li­sé qu’ils n’au­raient pas pu tou­cher leur as­siette avec une cuillère… » Quel­qu’un sug­gé­ra alors d’en­voyer les A-10 en basse al­ti­tude. Une telle mis­sion n’avait ja­mais été consi­dé­rée au­pa­ra­vant pour l’avion d’at­taque au sol et les pi­lotes n’en me­naient pas large éga­le­ment. « En fait les gars étaient aus­si ter­ri­fiés à l’idée de se je­ter dans la gueule du loup et d’al­ler di­rec­te­ment s’en prendre aux SAM. Tout pi­lote nor­ma­le­ment consti­tué ne pense en gé­né­ral qu’à une chose : pas­ser très au large d’un lance-mis­siles… Mais ils ré­flé­chirent et dé­ve­lop­pèrent très ra­pi­de­ment la bonne tech­nique : ar­ri­ver très bas afin de ne pas être dé­tec­té, tirs de mis­siles Ma­ve­rick en li­mite de por­tée contre les ins­tal­la­tions au cours du pre­mier pas­sage, puis deuxième at­taque avec cette fois le ca­non pour tout ré­duire en miettes. Et ça a bien mar­ché… Le ré­sul­tat a été tel­le­ment bon que Hor­ner a alors lâ­ché sa fa­meuse phrase : “The A-10s sa­ved our asses...”! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.