Le A-10, bom­bar­dier nu­cléaire ?

Le Fana de l'Aviation - - Le Canon Gau-8, Pièce Maîtresse Du A-10 -

Ques­tion : quel était le bom­bar­dier nu­cléaire tac­tique le plus ef­fi­cace au dé­but de la guerre froide ? Le F-100, le F-101, F-105 ? Vous n’y êtes pas. C’était le A-1 Sky­rai­der. Le vé­né­rable chasseur bom­bar­dier à hé­lice, des­si­né en 1944, ar­ri­vé quelques se­maines trop tard pour par­ti­ci­per à la Se­conde Guerre mon­diale, était ce­lui qui ti­rait tou­jours son épingle du jeu dans les grands exer­cices de pro­tec­tion du ter­ri­toire na­tio­nal du NORAD. Pen­dant que les chas­seurs de la « cen­tu­ry se­rie » se fai­saient vir­tuel­le­ment shoo­ter en plein ciel de gloire et à la vi­tesse de la lu­mière, le Sky­rai­der traî­nait gaillar­de­ment bombe Mk7 de 730 kg sur la ba­lance à la vi­tesse ébou­rif­fante de 250 km/h, dans le fond des val­lées, à la hau­teur des po­teaux té­lé­gra­phiques, ou même – ça s’est vu - dans les méandres du Grand Ca­nyon. Une belle mis­sion sans re­tour pour le pi­lote, certes, mais un avion im­pos­sible à re­pé­rer et à in­ter­cep­ter… Dans la même veine, le A-10 au­rait il fait un bon bom­bar­dier nu­cléaire ? On ne le sau­ra sans doute ja­mais, mais on faillit le sa­voir. En 1975, l’Air Force fit une étude en ce sens. Rien d’éton­nant à ce­la, la mode était à la bombe ato­mique et le Pen­ta­gone met­tait un point d’hon­neur à en col­ler par­tout : dans les obus d’ar­tille­rie, les ro­quettes air-air, les tor­pilles etc. Une étude fi­nan­cière pré­li­mi­naire fut faite pour em­por­ter les bombes B43, B57 et B61, mais ap­pa­rem­ment les ef­forts s’ar­rê­tèrent là…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.