L’unique sur­vi­vant des “Cor­sair” construits par Brews­ter vole à nou­veau

Le Fana de l'Aviation - - Actualites -

Le 4 juillet, à Bre­cken­ridge, au Texas, le très che­vron­né pi­lote de war­birds Ste­wart Daw­son a pro­cé­dé au pre­mier vol après res­tau­ra­tion de l’unique Brews­ter F3A- 1 “Cor­sair” sur­vi­vant, res­tau­ré par le spé­cia­liste Ezell Avia­tion pour le col­lec­tion­neur Amé­ri­cain Jim Slat­te­ry. Le Brews­ter F3A- 1 est une ver­sion construite sous li­cence du Goo­dyear FG- 1 “Cor­sair”. Le F3A- 1 “Cor­sair” BuAer n° 04634 fut ré­cep­tion­né par l’US Na­vy le 8 jan­vier 1944. Il fut semble- t- il af­fec­té quelque part dans le Pa­ci­fique – sans autre pré­ci­sion – le 18 jan­vier sui­vant, puis re­vint aux États- Unis en août 1944 et af­fec­té à la VMF- 124 sur la base des Ma­rines de Mo­jave, en Ca­li­for­nie. Il fut en­suite af­fec­té au Ma­rine Air Wing 9 ( MAW 9), au quar­tier gé­né­ral du MAW 92, à un Ma­rine Figh­ter Squa­dron le 8 dé­cembre 1944 – dont le nu­mé­ro est illi­sible sur la carte de sui­vi de l’avion conser­vé dans les ar­chives de l’US Na­vy –, puis le 23 dé­cembre sui­vant au Ser­vice Squa­dron 91 ( SERVRON 91). Bi­zar­re­ment, le 04634 est in­di­qué pré­sent sur la base aé­ro­na­vale des Ma­rines de Cher­ry Point, en Ca­ro­line du Nord en jan­vier, fé­vrier et mars 1945 – ce qui est une er­reur puisque le 2nd lt Ro­bin C. Pen­ning­ton per­dit la vie en sau­tant de cet avion au- des­sus d’un ma­rais de Ca­ro­line du Nord le 19 dé­cembre 1944. C’est dans ce ma­rais que l’Amé­ri­cain Lex Craw­ley ré­cu­pé­ra son épave le 8 jan­vier 1991 à l’aide d’un hé­li­co­ptère Si­kors­ky S- 58. Il lui fal­lut en­suite pas­ser par une longue ba­taille ju­ri­dique – qui dé­bu­ta en 2003 – avec l’US Na­vy His­to­ri­cal Cen­ter pour ob­te­nir le titre de pro­prié­té de l’épave. L’his­toire fit le tour de tous les quo­ti­diens des États- Unis et se re­tour­na fi­na­le­ment contre le Na­vy His­to­ri­cal Cen­ter. En 2005, après l’in­ter­ven­tion de quelques dé­pu­tés, le Con­grès pro­dui­sit un ordre en­joi­gnant l’US Na­vy de don­ner la pro­prié­té de l’épave à ce­lui qui l’avait ex­traite du ma­rais. Lex Craw­ley com­men­ça alors à res­tau­rer l’épave, puis la ven­dit quelques an­nées plus tard au col­lec­tion­neur Jim Slat­te­ry qui l’ex­pé­dia pour y être res­tau­rée chez Ezell Avia­tion, à Bre­cken­ridge au Texas, où elle ar­ri­va en fé­vrier 2011. Une sec­tion cen­trale de lon­ge­ron – par­tie très com­pli­quée à construire du “Cor­sair” – fut ac­quise au­près de Duane Doyle qui en avait construit quatre, et la res­tau­ra­tion dé­bu­ta. Ce F3A- 1 “Cor­sair” est le seul sur­vi­vant des 735 pro­duits du­rant la Deuxième Guerre mon­diale par la firme Brews­ter, et dont la moi­tié al­la à la Fleet Air Arm.

JAY MILLER

L’unique Brews­ter F3A-1 vole à nou­veau !

XA­VIER MÉAL

Lex Craw­ley ex­po­sa l’épave du Brews­ter F3A-1 “Cor­sair” à Osh­kosh lors de l’édi­tion 2005 d’AirVen­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.