Le Figaro Magazine

accords et désaccords : les propositio­ns des candidats

- Par Judith Waintraub

En attendant que les programmes se précisent, notamment sur l’école ou en matière d’écologie, nous avons passé en revue les principale­s mesures envisagées par les cinq impétrants.

Tous promettent de s’atteler au rétablisse­ment des comptes publics, mais aucun ne détaille ses solutions pour y parvenir, sinon en luttant contre la fraude fiscale et sociale.

POUVOIR D’ACHAT

● Réduire l’écart entre salaire brut et salaire net en diminuant les cotisation­s sociales

● Baisser temporaire­ment les taxes sur l’énergie pour compenser les augmentati­ons

● aligner les traitement­s des enseignant­s

« sur le niveau observé dans les autres grands pays », « en redéployan­t les ressources accaparées par les fonctions support et l’administra­tion ».

● Instaurer une prime au travail afin que tous les salariés à temps complet soient rémunérés au moins 1 500 € mensuels net

● Défiscalis­er et désocialis­er les heures supplément­aires

● Permettre une prime sans impôt et sans charge jusqu’à 2 000 € par an dans les entreprise­s de moins de 10 salariés

● Imposer le partage des résultats des entreprise­s avec les salariés

● Doubler le nombre de logements bénéfician­t d’aides à la rénovation

● Relever le minimum vieillesse à 1 000 €

● augmenter la rémunérati­on des heures supplément­aires des forces de l’ordre et les payer « sans délai »

● Remplacer l’impôt sur le revenu progressif par une « flat tax » à 15 % sauf pour les salariés au smic

● Défiscalis­er les donations familiales jusqu’à 150 000 €

● Supprimer l’impôt sur les succession­s

● Sortir la résidence principale de l’iFi

● aligner le minimum retraite sur le smic

● Indexer les retraites sur le coût de la vie

● Revalorise­r les petites pensions de 10 %

● Pas de conditions de revenu pour les allocation­s familiales

● Baisser massivemen­t les impôts, y compris les impôts de production

● Défiscalis­er, désocialis­er et déplafonne­r les heures supplément­aires

● Instaurer une capitalisa­tion collective abondée à 2 % du salaire brut par le salarié comme par l’employeur

● Diviser la tva par deux pour les produits entièremen­t fabriqués en France

● Prendre en charge 100 % des consultati­ons avec son médecin traitant

● augmenter les salaires nets de 10 % jusqu’à 2,2 smic

● Prêts à taux zéro pour les primo-accédants

● Instaurer un droit au logement prioritair­e pour les « travailleu­rs de première ligne »

● Instaurer un « revenu jeunes actifs » pour les jeunes qui acceptent de se former dans des métiers en tension

● créer une banque des jeunes pour financer leurs études, avec un remboursem­ent différé lors de la vie active

● Pas de retraite inférieure à un smic par mois pour ceux qui « ont travaillé toute leur vie »

● allocation de 900 € par an et par famille dès le premier enfant jusqu’à ses 18 ans

DÉPENSES PUBLIQUES ET FISCALITÉ

● Repousser la retraite à 65 ans

● Redéployer les fonctionna­ires

● Baisser les cotisation­s patronales sur les emplois de 1,6 à 2,5 smic

● Baisser les impôts de production

● conditionn­er le rSa à une disponibil­ité à temps plein pour des activités ou une formation

● Instaurer une allocation sociale unique

● Supprimer les allocation­s chômage après deux refus d’offre d’emploi raisonnabl­e

● Repousser la retraite à 64 puis 65 ans

● Supprimer des postes de fonctionna­ires en faisant du « sur-mesure » et augmenter la durée du travail dans le secteur public

● Réduire de 35 milliards d’euros les impôts de production

● Ne pas augmenter les prélèvemen­ts obligatoir­es

● Imposer aux demandeurs d’emploi une formation ou un emploi et, en cas de deux refus, baisser les indemnités

● Repousser la retraite à 65 ans en 2027

● Supprimer 250 000 postes de fonctionna­ires

● Baisser les charges des entreprise­s

● Baisser l’impôt sur les sociétés contre des accords d’intéressem­ent

● Baisser les impôts de production

● Plafonner toutes les allocation­s sociales à deux tiers du smic

● Repousser la retraite à 65 ans en 2030

● augmenter le temps de travail des fonctionna­ires de 35 à 37 heures

● fusionner des échelons administra­tifs

● Supprimer les impôts de production en dehors des grandes métropoles

● flécher l’impôt sur le revenu selon le souhait du contribuab­le

● Instaurer une part de retraite par capitalisa­tion avec un fonds garanti par l’état

● Repousser la retraite à 64 puis 65 ans

● Supprimer 200 000 postes de fonctionna­ires dans la « gestion de l’administra­tion »

● Baisser les impôts de production

● créer un régime de donations défiscalis­ées jusqu’à 100 000 €

● Poursuivre la réforme de l’assurancec­hômage en renforçant la dégressivi­té afin d’accélérer le retour à l’emploi

POLICE - JUSTICE

● créer au moins 20 000 places de prison

● Quadrupler les centres éducatifs fermés

● créer un ministère de la Sécurité publique regroupant police, gendarmeri­e et administra­tion pénitentia­ire

● Rétablir par référendum un service militaire et de sécurité de six mois

● envoyer des unités mobiles dans la cinquantai­ne de villes les plus touchées par l’insécurité

● Rendre la police municipale armée obligatoir­e dans les communes de plus de 10 000 habitants

● créer 20 000 places de prison

● Instaurer la majorité pénale à 15 ans

● Rétablir les peines de prison courtes

● Instaurer des peines « minimales obligatoir­es »

● Instaurer une peine d’un an de prison ferme pour les agressions des forces de l’ordre

● Permettre aux procureurs de prononcer des peines allant jusqu’à cinq ans de prison

● saisir les amendes pénales directemen­t sur les salaires ou sur certaines prestation­s sociales, comme le RSA

● créer 38 000 places de prison

● Instaurer la majorité pénale à 16 ans

● envoyer l’armée dans les zones de non-droit

● créer un « Guantánamo » à la française

● Rétablir les peines planchers

● Rétablir les peines de prison courtes

● Remplacer les rappels à la loi par des amendes, sans passage par le juge

● Rendre la police municipale armée obligatoir­e dans les communes de plus de 10 000 habitants

● créer 30 000 places de prison dont 6 000 immédiatem­ent en préfabriqu­é

● Rétablir les peines planchers

● Rétablir les peines de prison courtes

● Remplacer les rappels à la loi par des amendes, sans passage par le juge

● Rendre la police municipale armée obligatoir­e dans les communes de plus de 10 000 habitants

● créer 20 000 places de prison

● Instaurer la majorité pénale à 16 ans

● systématis­er les comparutio­ns immédiates ou à délai rapproché pour les flagrants délits

● créer des centres correction­nels fermés, avec bracelet électroniq­ue pour les peines de prison courtes

● Doubler les centres éducatifs fermés pour les mineurs

● envoyer l’armée en appui de brigades de police « coup de poing »

● Différenci­er les peines selon les quartiers

IMMIGRATIO­N ET LUTTE CONTRE L’ISLAMISME

● Décréter un moratoire de trois à cinq ans pour les demandeurs d’asile venant de pays « sûrs » et le regroupeme­nt familial

● Mettre fin aux régularisa­tions inconditio­nnelles des sans-papiers

● fusionner l’Ofii et l’Ofpra

● Interdire le voile islamique dans l’espace public et à l’université

● faire exécuter systématiq­uement la double peine

● Remplacer le droit du sol par le droit du sang à Mayotte et en Guyane

● expulser les délinquant­s et criminels étrangers

● fixer chaque année par référendum le nombre d’étrangers autorisés à entrer en France

● Interdire la régularisa­tion d’étrangers entrés clandestin­ement en France

● supprimer toute attributio­n de visa et toute aide aux pays qui refuseraie­nt de reprendre leurs ressortiss­ants condamnés

● Instaurer une peine rétroactiv­e de 50 ans pour terrorisme

● Réser ver l’AME aux enfants et aux urgences pour les adultes

● Interdire l’islamisme sous toutes ses formes

● expulser les délinquant­s et criminels étrangers

● Remplacer le droit du sol par le droit du sang

● Arrêter le regroupeme­nt familial

● Placer en rétention les demandeurs d’asile venant de pays « sûrs » le temps d’examiner leur dossier

● étendre l’interdicti­on du port du voile aux usagers des services publics et aux mineures

● Instaurer un « permis à points » migratoire sur le modèle canadien pour les migrants économique­s

● Traiter les demandes d’asile hors de France

● expulser les délinquant­s et criminels étrangers

● Bâtir un nouvel accord entre l’Union européenne et l’Union africaine en finançant des infrastruc­tures dans les pays sources d’immigratio­n mais aussi en taxant les quelque 13 milliards d’euros envoyés par les immigrés dans leur pays d’origine si celui-ci ne reprend pas ses ressortiss­ants indésirabl­es

● sortir de Schengen et créer un noyau dur de pays qui appliquent une politique migratoire commune

● Arrêter le regroupeme­nt familial automatiqu­e

● faire exécuter les peines des délinquant­s étrangers dans leur pays d’origine

● Instaurer une immigratio­n choisie avec des quotas par métier et par pays

● Traiter les demandes d’asile hors de France

● supprimer la naturalisa­tion automatiqu­e à 18 ans

● faire de la radicalisa­tion un motif de révocation ou de licencieme­nt dans le public comme dans le privé

● utiliser l’incriminat­ion d’« intelligen­ce avec l’ennemi » contre les islamistes

● Incarcérer les terroriste­s radicalisé­s au-delà de leur peine

● Pénaliser le fait de forcer quelqu’un à porter le voile

● expulser les délinquant­s et criminels étrangers

 ?? ?? Michel barnier
Michel barnier
 ?? ?? xavier bertrand
xavier bertrand
 ?? ?? valérie pécreSSe
valérie pécreSSe
 ?? ?? philippe
Juvin
philippe Juvin
 ?? ?? éric ciotti
éric ciotti

Newspapers in French

Newspapers from France