■ Plus de six heures pour un Pa­ris-Gien…

Le Journal de Gien - - La semaine Sucree-Salee -

Le Gien­nois Oli­vier Ri­gault a vé­cu de « nou­velles pé­ri­pé­ties des nau­fra­gés du rail » lun­di 11 juin : « Le Pa­ris-Ne­vers de 19 h 02 est tom­bé en panne à 20 h 20 juste avant Nogent. Après une très longue at­tente, une lo­co­mo­tive die­sel de Mon­tar­gis de­vait être en­voyée afin de nous ra­me­ner à Mon­tar­gis et de conti­nuer le voyage en bus. Fi­na­le­ment, la SNCF n’a pas trou­vé de car et a en­voyé une nou­velle lo­co­mo­tive de­puis Pa­ris. Pen­dant ce temps, plus de lu­mière, plus de cou­rant, pas d’eau… La lo­co die­sel est ar­ri­vée à Nogent vers 23 h 20 et nous a re­mon­tés après mi­nuit à Mon­tar­gis où la nou­velle lo­co est par­tie à 0 h 50 vers Gien où on est ar­ri­vé à 1 h 10, soit six heures après le dé­part de Pa­ris… « On re­gret­te­rait presque les trains à va­peur », conclut notre lec­teur, exas­pé­ré par les re­tards à ré­pé­ti­tion sur cette ligne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.