Plu­sieurs lo­ge­ments en­dom­ma­gés par des in­cen­dies

Un in­cen­die en pleine nuit au­rait pu avoir des consé­quences dra­ma­tiques en se pro­pa­geant à plu­sieurs mai­sons.

Le Journal de Gien - - La Une - MA­RIE-FRAN­ÇOISE DESFORGES

■ Dans la nuit du di­manche 28 au lun­di 29 oc­tobre, vers 2 heures du ma­tin, l’oc­cu­pant d’une mai­son au 84, rue Ba­si­leBeau­din a été ré­veillé par le bruit pro­vo­qué par l’in­cen­die de la toi­ture de sa mai­son.

Les flammes ont cou­ru sous la char­pente jus­qu’à la mai­son voi­sine dont la toi­ture est im­bri­quée dans celle­ci ain­si qu’une troi­sième à l’ar­rière, moins tou­chée heu­reu­se­ment.

Le pre­mier oc­cu­pant a eu la pré­sence d’es­prit, grâce sans doute à son ins­tinct d’an­cien pom­pier, d’al­ler ré­veiller sa voi­sine, dans la mai­son de droite (pho­to). Pré­ve­nus, les pom­piers ont pu maî­tri­ser le si­nistre avant que les deux bâ­tisses ne soient com­plè­te­ment em­bra­sées.

Tou­te­fois, compte te­nu des dé­gâts, les deux oc­cu­pants ont dû être re­lo­gés, le pre­mier par sa fa­mille à Saint­Be­noît et la voi­sine, vi­vant seule, a été prise en charge par le ser­vice so­cial de la com­mune. Le maire Flo­rence Gal­zin était sur les lieux du drame dans la nuit.

Quant à l’ori­gine du si­nistre, l’hy­po­thèse d’un sou­ci au ni­veau d’un poêle à bois est avan­cée. L’en­quête des ex­perts des as­su­rances per­met­tra sans doute de dé­ter­mi­ner les cir­cons­tances exactes de cet in­cen­die.

Plu­sieurs toi­tures ont été dé­truites par les flammes qui ont cou­ru d’une mai­son à l’autre rue Ba­sile-Beau­din, l’in­cen­die ayant pris dans celle de gauche.

La pre­mière mai­son a été sé­rieu­se­ment en­dom­ma­gée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.