Jean Per­re­ra entre en piste

La piste d’ath­lé­tisme du stade Louis-Boyer a été bap­ti­sée sa­me­di après-mi­di du nom du pré­sident d’hon­neur de Gien ath­lé ma­ra­thon, sans qui l’in­fra­struc­ture n’au­rait ja­mais vu le jour en 2007.

Le Journal de Gien - - Gien - ALEXANDRE GODARD

■ Le Gien­nois Jean Per­re­ra a, dans sa jeu­nesse, été un so­lide sprin­ter sur 100 m et 200 m. Mais ce sont ses qua­li­tés de ma­ra­tho­nien po­li­ci­to­spor­tif, per­sé­vé­rant et te­nace alors qu’il cu­mu­lait dans les an­nées 2000 les fonc­tions de conseiller mu­ni­ci­pal et bé­né­vole au club Gien ath­lé ma­ra­thon, qui ont été sa­luées sa­me­di après­mi­di sur le tar­tan du stade Louis­Boyer.

Une en­du­rance qui a per­mis la réa­li­sa­tion en 2007 de cette piste, fraî­che­ment ré­no­vée et dé­sor­mais bap­ti­sée de son nom. Et s’il n’a pas fait de tour d’hon­neur, comme ce fut le cas lors de l’inau­gu­ra­tion 11 ans plus tôt, Jean Per­re­ra, 87 ans, a eu droit à tous les hon­neurs. Ceux de l’ad­joint char­gé des sports, Fran­cis Cam­mal qui a rap­pe­lé ses faits d’armes pour l’ath­lé­tisme gien­nois de­puis 1961. Ceux du pré­sident de Gien ath­lé ma­ra­thon Gé­rard Gau­vin, mais aus­si d’An­dré Ben­hen­na, pré­sident du Co­mi­té du Loi­ret qui n’a pu que sa­luer l’ini­tia­tive conjointe du maire Chris­tian Bou­leau et de Fran­cis Cam­mal d’or­ga­ni­ser cette cé­ré­mo­nie unique. Car dans le Loi­ret, « Gien a la seule piste bap­ ti­sée de son vi­vant », a rap­pe­lé l’élu, Chris­tian Bou­leau, alors di­rec­teur des sports de la ville de Gien, se sou­ve­nant de l’équipe qu’ils ont for­mée pour ar­ra­cher les sub­sides né­ces­saires aux ac­teurs de l’époque, le maire JeanPierre Hur­ti­ger et son pre­mier ad­joint Pa­trick Chier­ri­co…

« Jean fait par­tie de ces grands hommes »

« 800.000 € », avan­çait Fran­cis Cam­mal un peu plus tôt, rec­ti­fié dans la fou­lée par Jean Per­re­ra, « non c’était 880.000 ! ». Cette ba­taille du tar­tan res­te­ra à ja­mais gra­vée dans sa mé­moire, comme son nom sur la piste.

« Pen­dant le man­dat, on a ho­no­ré Louis­Boyer, Pierre­Charles, Pier­reS­zysz. Jean fait par­tie de ces grands hommes de la ville de Gien, pour les élèves for­més et l’exemple don­né », a cla­mé Chris­tian Bou­leau. Pour toute une vie au ser­vice de l’ath­lé­tisme, en­ta­mée à Gien en 1961 et qui l’a vu oc­cu­per toutes les fonc­tions, d’ath­lètes à pré­sident et fervent mi­li­tant, Jean Per­re­ra mé­ri­tait cet hom­mage.

(PHO­TOS : ALEXANDRE GODARD)

Fa­mille, amis, com­pa­gnons d’armes po­li­tiques, ath­lètes d’hier et d’au­jourd’hui étaient à ses cô­tés pour cette cé­ré­mo­nie.

La plaque, por­tée ici par Jean Per­re­ra, se­ra ap­po­sée sur la piste d’ath­lé­tisme dans les pro­chains jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.