Dé­cou­vrir l’in­for­ma­tique au­tre­ment

C’est l’ob­jec­tif que se donne l’as­so­cia­tion Acin­to pré­si­dée par Syl­vie Vau­baillon.

Le Journal de Gien - - Ouzouer-Sur-Loire - FRAN­ÇOISE MILLOT

■ Dans son lo­cal de la Ci­té Les Ron­deaux, l’as­so­cia­tion ac­cueille cette an­née 50 adhé­rents, dont la moyenne d’âge est de 65 ans. Acin­to si­gni­fie As­so­cia­tion cultu­relle d’ini­tia­tion aux nou­velles tech­no­lo­gies à Ou­zouer­surLoire.

Vul­ga­ri­ser les nou­velles tech­no­lo­gies L’as­so­cia­tion a pour vo­ca­tion d’ini­tier les per­sonnes aux nou­velles tech­no­lo­gies en constante évo­lu­tion. De vul­ga­ri­ser les tech­niques com­pli­quées de l’in­for­ma­tique pour les rendre ac­ces­sibles à tous. De par­ta­ger les sa­voir­faire dans les do­maines d’ap­pli­ca­tion des lo­gi­ciels par un ré­seau so­li­daire de bé­né­voles et d’adhé­rents.

Lut­ter contre l’ex­clu­sion in­tel­lec­tuelle et so­ciale

L’as­so­cia­tion veut aus­si trans­mettre des ac­quis, par­ti­ci­per à créer du lien cultu­rel, so­cial, tech­nique et en­ri­chir des connais­sances, le tout dans un es­prit de plai­sir.

Un en­ri­chis­se­ment per­son­nel

« La com­mune a su­bi de nom­breuses mu­ta­tions so­ciales, en­vi­ron­ne­men­tales, cultu­relles en­traî­nant une mo­di­fi­ca­tion de son pay­sage. Nous pou­vons au­jourd’hui af­fir­mer que nous avons une vie de vil­la­geois “ur­bains” avec ses avan­tages et ses in­con­vé­nients.

Les nou­velles tech­no­lo­gies se sont dé­ve­lop­pées, gé­né­rant des pro­blé­ma­tiques nou­velles au re­gard des modes de com­mu­ni­ca­tion an­té­rieurs », sou­ligne la pré­si­dente.

À par­tir de ce pos­tu­lat, Acin­to se donne aus­si pour mis­sion de lut­ter contre l’ex­clu­sion in­tel­lec­tuelle et so­ciale et de per­ mettre un en­ri­chis­se­ment per­son­nel.

Avec quels moyens ? Acin­to dis­pose de moyens hu­mains avec sept en­ca­drants et de moyens tech­niques consé­quents : deux salles in­for­ma­tiques d’une ca­pa­ci­té de quatre à cinq per­sonnes, dix or­di­na­teurs, des lo­gi­ciels bu­reau­tiques et d’images. Ses moyens fi­nan­ciers pro­viennent de sub­ven­tions pu­bliques et pri­vées, de re­cettes consti­tuant les fonds propres per­met­tant d’ache­ter au moins cinq or­di­na­teurs ra­pi­de­ment en

cas de sou­ci.

Des mo­dules d’ini­tia­tion Acin­to met en oeuvre des mo­dules d’ini­tia­tion à l’ex­per­tise dans les do­maines de la bu­reau­tique, d’in­ter­net, du trai­te­ment de l’image. De­puis la créa­tion de l’as­so­cia­tion, des mo­dules de dé­cou­verte des NTIC (nou­velles tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion) sont le coeur de mé­tier des bé­né­voles.

Les dé­bu­tants sont ini­tiés aux ma­té­riels et à leur fonc­tion­ne­ment, au lan­gage de l’in­for­ma­tique, à l’ins­tal­la­tion de lo­gi­ ciels etc. Acin­to veille à dis­pen­ser ses cours à par­tir des ver­sions uti­li­sées dans le monde pro­fes­sion­nel et do­mes­tique.

Les nou­veau­tés

À la de­mande des adhé­rents, l’uti­li­sa­tion des ta­blettes, té­lé­phones por­tables et en­vi­ron­ne­ment Mac est ins­crite dans les ate­liers. L’as­so­cia­tion va pro­po­ser aux adhé­rents d’ap­prendre à rem­plir une feuille d’im­pôts par in­ter­net (sur ren­dez­vous).

Le sa­me­di ma­tin, un ate­lier est pro­po­sé aux per­sonnes qui tra­vaillent la se­maine. Si les com­mer­çants ont be­soin d’aides spé­ci­fiques, Acin­to peut leur ve­nir en aide.

Syl­vie Vau­baillon ( au centre) ex­plique l’uti­li­sa­tion d’un lo­gi­ciel pour faire une carte de voeux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.