Bi­blio­thèques, les formes qui li­bèrent l’es­pace

Les bi­blio­thèques s’al­lègent. Jeux gra­phiques et as­tuces gain de place, elles ha­billent les vo­lumes sans les en­va­hir. Notre sé­lec­tion et les conseils de Xa­vier de Saint Jean (Studio d’Architecture In­té­rieure Azi­mut) pour mo­du­ler la vôtre.

Le Journal de la Maison - - Jlmsommaire -

Signe des temps, la bi­blio­thèque n’est plus ce meuble sta­tique et pous­sié­reux, ou­blié dans un coin du sa­lon. Au­jourd’hui, elle se montre. Elle est source d’ins­pi­ra­tion pour les de­si­gners, par­ti­cipe à la dé­co et anime l’es­pace. Les éta­gères clas­siques ont fait place à de sub­tiles géo­mé­tries va­riables douées d’une grande flexi­bi­li­té. Un plus qui per­met des dé­cli­nai­sons va­riées, prêtes à se fondre dans les confi­gu­ra­tions les plus aty­piques, avec un vrai sou­ci d’in­té­gra­tion. Les mo­dules cais­sons de dif­fé­rentes di­men­sions se su­per­posent de fa­çon ir­ré­gu­lière. Exit les lignes droites, vive les plans in­cli­nés aux vo­lumes in­égaux. Bref, on s’amuse avec des as­so­cia­tions in­édites de formes car­rées et de lignes bri­sées. Dé­bar­ras­sées de leur sé­cu­laire ri­gi­di­té, les bi­blio­thèques res­semblent à des jeux de construc­tion, lu­diques et en cou­leur.

Per­son­na­li­sez et mo­du­lez

Avec les pro­grammes mo­du­lables, on de­vient l’ar­chi­tecte de son sé­jour. Ils per­mettent de créer une ky­rielle de com­bi­nai­sons, en as­so­ciant des élé­ments de hau­teurs et de pro­fon­deurs dif­fé­rentes (éta­gères, cais­sons, vi­trines, ti­roirs…) en fonc­tion de l’es­pace et des be­soins. Su­per­po­si­tions et jux­ta­po­si­tions à la carte laissent libre cours à la créa­ti­vi­té pour des com­po­si­tions personnalisées, avec une maî­trise par­faite des lignes, à construire sur me­sure se­lon les usages at­ten­dus. C’est la so­lu­tion pour l’op­ti­mi­sa­tion du volume. Le suc­cès de l’ico­nique bi­blio­thèque Billy (Ikea) ne se dé­ment pas de­puis 1979. Po­ly­va­lente, avec des mo­dules de dif­fé­rentes di­men­sions, com­bi­nables à l’in­fi­ni, elles veulent toutes leur res­sem­bler. La va­rié­té des vo­lumes in­cite à jouer sur les ef­fets gra­phiques en dé­cli­nant ran­ge­ments ou­verts et fer­més, larges éta­gères et ver­sions mini pour ca­ser CD et DVD, ins­tal­la­tions dé­ca­lées pour don­ner da­van­tage de re­lief à la com­po­si­tion. On peut dé­ci­der de cou­vrir, de jouer l’accumulation « over­size » sur tout un mur (l’échelle du li­braire se­ra alors la bien­ve­nue !) ou de frag­men­ter l’en­semble pour don­ner du dy­na­misme. À par­tir d’élé­ments stan­dards, on s’amuse

à créer des agen­ce­ments per­so qui cassent les codes tra­di­tion­nels et in­ventent une fonc­tion nou­velle : des mo­dules en par­tie basse for­me­ront un banc-bi­blio­thèque sous la fe­nêtre et ac­cueille­ront quelques cous­sins. Autre idée : in­clure une as­sise dans l’en­semble des élé­ments de ran­ge­ment, en mé­na­geant un es­pace entre les mo­dules bas et hauts pour for­mer une sorte d’al­côve, la­quée ou ta­pis­sée de pa­pier peint. On im­pose à l’en­semble des élé­ments le rythme de son choix pour des so­lu­tions sur me­sure.

Ex­ploi­tez les vo­lumes

Ce jeu de construc­tion per­met de ti­rer le meilleur par­ti de l’es­pace. Dans une pe­tite pièce basse de pla­fond, on opte pour des mo­dules fixés au mur qui n’em­piètent pas sur le volume. À évi­ter par-des­sus tout, le mur en­tier char­gé de livres, beau­coup trop écra­sant. Les re­coins, souvent dé­lais­sés, sont pour­tant à l’ori­gine d’amé­na­ge­ments ori­gi­naux : un pan de mur entre deux fe­nêtres, de part et d’autre de la che­mi­née, un en­ca­dre­ment de porte… Pour une meilleure in­té­gra­tion, on « étire » les mo­dules en dé­bor­dant sur le mur ad­ja­cent ou en fai­sant « tour­ner » le ran­ge­ment dans un angle. L’es­ca­lier est éga­le­ment un lieu idéal qui offre de mul­tiples pos­si­bi­li­tés. Le volume si­tué sous la mon­tée peut ac­cueillir des ran­ge­ments adap­tés à l’es­pace. Une bi­blio­thèque dé­fi­nit la cage d’es­ca­lier et fait of­fice de garde-corps. Gra­phique par na­ture, le rythme ho­ri­zon­tal et ver­ti­cal des marches peut être pro­lon­gé pour for­mer des éta­gères. On l’au­ra com­pris, le coin bi­blio­thèque n’est pas dé­vo­lu au seul sé­jour : il peut trou­ver sa place dans un cou­loir re­la­ti­ve­ment large, ou en­core

ha­biller les trois faces d’une cloi­son sé­pa­rant une pièce, cô­té sé­jour et cô­té cou­loir. Bref, deux op­tions s’offrent à vous. Soit vous choi­sis­sez une bi­blio­thèque qui se fond dans le dé­cor, soit, au contraire, vous op­tez pour un mo­dèle qui s’af­firme, al­lant jus­qu’à trans­for­mer le volume de la pièce en jouant les claus­tras. Ici, on choi­si­ra plu­tôt des ver­sions light à « double en­trée », qui laissent pas­ser la lu­mière, pour une sé­pa­ra­tion sans réelle rup­ture.

Créez votre touche per­so

Re­vi­si­ter sa bi­blio­thèque et jouer la fan­tai­sie avec des idées co­lo­rées, c’est simple à réa­li­ser. On in­tro­duit une touche bien à soi en la­quant cer­tains mo­dules ou en les ha­billant de pa­pier peint. On mise sur les dé­gra­dés de tons. L’in­tro­duc­tion de la cou­leur dé­pous­sière le cô­té uni­forme des ca­siers : on ima­gine une ligne de mo­dule d’une cer­taine nuance, une autre ta­pis­sée de pa­pier peint pour créer des bandes bien dif­fé­ren­ciées. Pour ap­por­ter une « touche scan­di­nave », on laisse cer­tains mo­dules en bois brut pour en la­quer d’autres en blanc. Sur­tout, n’ayez pas peur des al­liances dé­ca­lées. Mé­lan­gez les styles en jux­ta­po­sant un mo­dèle contem­po­rain, un autre en alu et un troi­sième de ré­cu­pé­ra­tion. En­fin, uni­fiez avec la cou­leur. Amu­sez-vous en don­nant un nou­veau rythme à vos bou­quins. Ins­tal­lez-en cer­tains de­bout et d’autres cou­chés. Faites dis­pa­raître la bi­blio­thèque au pro­fit des livres, en ins­tal­lant des éta­gères plus courtes que leur for­mat. Par exemple, pour une col­lec­tion poche de 10/12 cm, choi­sis­sez une éta­gère plus courte de 8 cm. Ain­si, le mur fait of­fice de re­lief et les ou­vrages sont mis en va­leur. Pro­cu­rez-vous des éta­gères à ta­bleaux de 4 cm de pro­fon­deur et po­sez vos beaux livres de face, pour un ef­fet pos­ter. Lan­cez-vous !

À VO­LON­TÉ. Par­fait pour créer des com­bi­nai­sons de mo­dules à l’in­fi­ni et mul­ti­plier les pos­si­bi­li­tés gra­phiques. Cais­sons en mé­dium re­cou­verts de laque sa­ti­née ou de pla­cage en noyer vé­ri­table. H 224 x L 280 x P 15,2/37,5 cm, 1 462 €, Cu­bit. EF­FET...

TGV. Un en­semble d’élé­ments com­po­sables avec ta­blettes en verre, tri­angles en tôle d’acier laqué et cais­sons à ti­roirs ou à abat­tants. « Dia­go­nal », H 169 x L 359 x P 45 cm, de­si­gn Lui­gi Gor­go­ni, Roche Bo­bois.

MO­BILE. Ins­pi­ré des ta­bleaux de Mon­drian, ce meuble sur rou­lettes s’ha­bille de Co­rian ® . « Mo­ving Mon­drian », H 190 x L 100 x P 48 cm, 3 640 €, de­si­gn Am­bros Vla­di­mir, A.M.O.S De­si­gn.

COMME DES EN­CEINTES. Un pro­gramme à dé­cli­ner à la carte à par­tir d’éta­gères ver­ti­cales en pan­neaux la­qués à ca­siers ou­verts. « Book & Look », H 240 x L 280 x P 28 cm, 9 914 €, de­si­gn Pa­gnon & Pel­haître, Ligne Ro­set.

PE­TITS ES­PACES. Re­liés par une éta­gère haute, le mo­dule bi­blio­thèque 2 ti­roirs (H 206 x L 80 cm) et la co­lonne 2 portes (H 206 x L 50 cm) cô­toient un coin bu­reau. « Jasper », 95 €, Con­fo­ra­ma. MI-CON­SOLE. Des ran­ge­ments ou­verts et fer­més, des fi­ni­tions...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.