Un Vam­pire nom­mé dé­sir

À la pointe de la créa­tion dans les an­nées 50, ou­blié puis ré­édi­té par Mai­sons du Monde, ce fau­teuil a vrai­ment tout pour plaire : la si­gna­ture et le prix !

Le Journal de la Maison - - Envie De Design -

Son créa­teur Pierre Gua­riche a mar­qué la se­conde gé­né­ra­tion des dé­co­ra­teurs fran­çais de l’après-guerre. Di­plô­mé de l’École na­tio­nale des Arts dé­co­ra­tifs de Pa­ris (Ensad), il est en­ga­gé dans l’ate­lier du de­si­gner Mar­cel Gas­coin où il ren­contre Mi­chel Mor­tier et Jo­seph-An­dré Motte. Avec eux, il fonde en 1954 l’Ate­lier de re­cherche plas­tique (ARP), un groupe de créa­tion qui forme pen­dant trois ans une force de pro­po­si­tion au­près des pre­miers in­dus­triels fran­çais, prêts à in­ves­tir dans la mo­der­ni­té. On re­trouve des noms comme Air­borne, Dis­de­rot, Hu­chers-Min­vielle, Meubles TV. Mais aus­si Stei­ner, l’édi­teur pour le­quel Pierre Gua­riche réa­lise la pre­mière ver­sion du fau­teuil « Vam­pire ». Dans sa concep­tion de l’amé­na­ge­ment d’in­té­rieur, le créa­teur fran­çais tra­vaille ma­tières, couleurs et formes comme un tout. Ses « ob­jets meubles » trouvent na­tu­rel­le­ment leur place dans l’es­pace. « Ton­neau », « Co­quillage », « Po­la­ris », « Lu­na », « Mars », « Man­da­rine », « Ju­pi­ter » une cons­tel­la­tion de sièges cultes dont il est le père, brillant. Tout au long de sa car­rière, son ima­gi­na­tion fut ré­com­pen­sée. En 1965, c'est la consé­cra­tion lors­qu'il re­çoit le prix Re­né Ga­briel, dé­co­ra­teur et pion­nier du mo­bi­lier contem­po­rain. Son nom « Vam­pire », car ses lignes re­prennent la sil­houette sty­li­sée de cette es­pèce de chauve-sou­ris sai­sie en plein vol, les ailes dé­ployées et écar­tées. Elles épousent l’ins­pi­ra­tion or­ga­nique des an­nées 50 qui bu­tine dans la na­ture et le monde ani­mal des formes er­go­no­miques, confor­tables et ac­cueillante­s. Ses secrets Ré­édi­té par Mai­sons du Monde avec douze autres mo­dèles de sièges et meubles du même au­teur, le fau­teuil « Vam­pire » re­prend l’idée des as­sises à coque mou­lée, une in­no­va­tion amé­ri­caine mise en oeuvre par Charles et Ray Eames ou Ee­ro Saa­ri­nen. Un concept qui per­met à l'époque de conce­voir puis de fa­bri­quer siège et dos­sier en un seul bloc grâce à la ma­gie de la plas­tur­gie. Sa ré­sis­tance à toutes épreuves au­to­rise une utilisatio­n in ou out­door. Sur­tout, l'ini­tia­tive de Mai­sons du Monde de ré­édi­ter les meubles de ce de­si­gner peu connu du grand pu­blic, re­noue avec l'am­bi­tion pre­mière de Gua­riche : rendre le beau ac­ces­sible. C'est réus­si !

Fau­teuil « Vam pire », en fibre de verre mou­lé, pein­ture po­ly­uré­thane mate et pié­te­ment en mé­tal fi­ni­tion époxy noir, 169,90 €. Créa­tion Pierre Gua­riche, 1954. Mai­sons du Monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.