Cui­sines LE BLANC PREND DES COULEURS

Mixez les blancs entre eux. Se­couez et sa­vou­rez le plai­sir de cette « non cou­leur » ca­pable de loo­ker une cui­sine avec une touche chic et contem­po­raine. Idéal, calme et doux, le blanc se ma­rie avec tout. Voi­ci notre sé­lec­tion pour l’ac­com­mo­der à votre sau

Le Journal de la Maison - - Jlm Repérage -

BLACK & WHITE. Es­prit chic dans cette cui­sine où le pla­cage chêne à noeuds laqué blanc brillant s’as­so­cie en beau­té à l’élec­tro­mé­na­ger noir et au plan de travail en hêtre hui­lé. « Art­wood Li­nea », 7 173 € se­lon plan type, Sch­midt.

Le blanc rem­porte tous les suf­frages. Ma­gique, il illu­mine une pièce sombre, re­pousse les murs et agran­dit l’es­pace. Il est chic et in­dé­mo­dable. Les cui­sines ou­vertes adoptent cette teinte mi­ni­ma­liste, pure et élé­gante sans prendre de risque. Comme cette base neutre s’ac­corde avec tous les co­lo­ris et ma­té­riaux, toutes les as­so­cia­tions sont pos­sibles pour ga­gner du style. Li­ber­té to­tale ! Ma­riage avec le bois clair pour une note na­tu­relle d’ins­pi­ra­tion scan­di­nave ; duo so­phis­ti­qué avec le noir et le mé­tal ; har­mo­nie sub­tile avec le gris et les pas­tels. Sans oublier les touches de couleurs écla­tantes pour le ré­veiller de fa­çon to­nique : un soup­çon de jaune ul­tra­ten­dance, et le blanc se­ra su­bli­mé.

Ef­fet gra­phique

D’une grande so­brié­té, les cui­sines blanches ac­cen­tuent la flui­di­té au maxi­mum. Les lignes sont souvent al­lé­gées par l’ab­sence de poi­gnées, rem­pla­cées par des ver­sions pro­fi­lées ou en­cas­trées, ou en­core par un simple sys­tème de pres­sion. Les amé­na­ge­ments dis­pa­raissent der­rière des fa­çades planes et mi­ni­ma­listes. De l’ex­té­rieur, tout est lisse. Pour ani­mer l’en­semble, l’idée est de jouer avec la dis­po­si­tion des élé­ments pour créer un ef­fet gra­phique qui met en va­leur les vo­lumes : plan de travail surélevé, zone de cuis­son sur­bais­sée, îlot de taille gé­né­reuse, dé­ca­lage entre le plan de travail et le coin re­pas, etc. Sobre mais pas aus­tère.

De la brillance

Pour cas­ser l’uni­for­mi­té, on joue sur les mats et les brillants. Les ef­fets de brillance font un vrai re­tour en force. Ils s’in­vitent sur les dif­fé­rents ma­té­riaux des fa­çades et créent sur le blanc un ef­fet mi­roir qui dé­mul­ti­plie l’es­pace. Les plus abor­dables, mé­la­mi­nés et stra­ti­fiés, dé­clinent eux aus­si leurs ver­sions. Le po­ly­mère, of­frant

un bel as­pect lisse, per­met des ef­fets la­qués. Les fa­çades acry­liques, as­sez ré­centes, offrent un de­gré de brillance com­pa­rable au verre, à un prix plus doux. Le verre, lui, s’in­vite sur les mo­dèles haut de gamme pour un beau ré­sul­tat lu­mi­neux. En­fin, le must, la laque, offre une brillance in­com­pa­rable. Elle existe éga­le­ment en ver­sion mate ou sa­ti­née. N’hé­si­tez pas à mé­lan­ger les genres en ma­riant brillance et ma­ti­té, opa­ci­té et trans­pa­rence car le blanc offre de mul­tiples fa­cettes se­lon le ma­té­riau. As­so­cier fa­çades brillantes et plan de travail mat, meubles hauts brillants et élé­ments bas mats, etc. À vous de jouer sur les contrastes !

Plan et cré­dence donnent le ton

Si le blanc per­met de faire res­sor­tir n’im­porte quelle cou­leur, c’est sur la cré­dence et le plan de travail que l’on peut s’amu­ser à créer des contrastes pour le faire pé­tiller. Le stra­ti­fié mul­ti­plie dé­sor­mais les couleurs et les ef­fets. Le car­re­lage, grand clas­sique, per­met toutes les as­so­cia­tions grâce à l’in­fi­nie va­rié­té de couleurs et de mo­tifs. Seul in­con­vé­nient, les joints qui em­pêchent le plan d’être par­fai­te­ment plat. Le bois s’in­vite éga­le­ment sur les plans de travail, le plus souvent en ver­sion la­mel­lé-col­lé, ver­ni ou hui­lé (plus na­tu­rel), et dans des es­sences clas­siques (chêne ou hêtre) ou exo­tiques (teck). L’Inox se dé­cline en dif­fé­rentes fi­ni­tions (lisse, bros­sé, po­li), s’har­mo­nise avec les am­biances dé­pouillées et ap­porte un cô­té « cui­sine de pro ». Le verre, en ver­sion trem­pée ul­tra­ré­sis­tante, offre une belle sur­face lisse et des couleurs pro­fondes qui re­flètent la lu­mière. Quant aux pierres de syn­thèses (Co­rian ® , Si­les­tone ® ), elles au­to­risent une belle uni­té, car plan de travail et évier peuvent ne for­mer qu’un seul bloc. Tein­tées dans la masse, sa­ti­nées et douces au tou­cher, elles se dé­clinent sur une im­mense pa­lette de co­lo­ris. Les blancs, eux, ga­ran­tissent calme et clar­té.

JAUNE CI­TRON. Les fa­çades lisses en pan­neau MDF re­cou­vert de po­ly­mère brillant et le plan de travail as­sor­ti donnent à cette cui­sine une belle trans­pa­rence, ra­fraî­chie par la cré­dence jaune. « Chel­sea », 480 € se­lon plan type, Leroy Mer­lin. UNE POINTE...

ES­PRIT LOFT. Les deux ar­moires re­liées par des éta­gères sur­plombent le meuble bas qui ac­cueille les zones de pré­pa­ra­tion, cuis­son et la­vage. Les briques rouges et le bois ré­chauffent les fa­çades en acrylique blanche. « Ex­pres­sion », 10 200 €, Ar­thur...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.