Les conseils d’Au­ré­lia Pao­li

Le Journal de la Maison - - Dossier Rénovation -

Qu’ap­portent ces co­lo­ris ?

Ils ap­pellent à la dé­tente, à l’in­tros­pec­tion et nous guident vers un es­pace de li­ber­té. Uti­li­sés en dé­gra­dé, ils créent un ho­ri­zon. Les bleus en­cadrent sans em­pri­son­ner.

Dans quelle pièce de pré­fé­rence ?

Dans les pièces in­times comme la chambre, la salle de bains. Mieux vaut ré­ser­ver les bleus sombres aux pe­tites pièces. Ils donnent un cô­té co­con. Les bleus clairs offrent une éten­due, une im­pres­sion d’in­fi­ni. Ils ac­cen­tue­ront l’es­pace d’une grande pièce.

Le bleu n’ab­sorbe-t-il pas trop la lu­mière ?

Tout dé­pend de son mode d’ap­pli­ca­tion – dé­gra­dé ou en aplat –, et sur­tout de sa den­si­té. Les bleus pâles ti­rant vers le tur­quoise sont très lu­mi­neux.

Quelles autres couleurs lui as­so­cier ?

Des vio­lets et des verts.

Quels ma­té­riaux pri­vi­lé­gier ?

Le bois blan­chi ou gri­sé qui rap­pelle le bois flot­té. Le lin car les tein­tures bleues de cette fibre na­tu­relle ap­portent du raf­fi­ne­ment. À noter : la marque Ideal pro­pose des tein­tures prêtes à l’em­ploi. Une op­por­tu­ni­té pour fa­bri­quer de su­perbes tie & dye avec de vieux draps.

La faute de goût à évi­ter ?

Une pein­ture la­quée ou toute autre fi­ni­tion ren­dant le bleu im­pé­né­trable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.