Ex­ploi­tez tous les re­coins

Ar­chi­tecte d’in­té­rieur et de­si­gner, So­lène Utard nous livre ses conseils avi­sés pour bien pen­ser et réus­sir son es­pace ran­ge­ment. Sui­vez l’ex­perte.

Le Journal de la Maison - - Sommaire -

Com­ment éva­luer ses be­soins ?

La pre­mière chose à faire est de lis­ter ce que l’on veut ran­ger et de quelle ma­nière. En­suite, on ana­lyse la place dis­po­nible. Au mo­ment de choi­sir le bon meuble ou le bon ac­ces­soire, étu­diez bien sa fonc­tion­na­li­té : dans une chambre, par exemple, la su­per­po­si­tion de boîtes peut à la fois ser­vir de ran­ge­ment et de table de che­vet. Ce­la évite de mul­ti­plier les élé­ments. Dans tous les cas, pour or­don­ner l’es­pace, mieux vaut ho­mo­gé­néi­ser taille et fonc­tion.

Que faire quand la place manque ?

Il faut se ser­vir de tous les es­paces dis­po­nibles ! Sou­pente, des­sous d’es­ca­lier, de lit, mur der­rière un WC, al­côve, ren­fon­ce­ment, angle, etc. Le sur-me­sure reste la meilleure so­lu­tion mais son coût est éle­vé : comp­tez en­vi­ron 30 % de plus que pour un meuble ven­du dans le com­merce. Bien sûr, il existe des so­lu­tions al­ter­na­tives. En ef­fet, cer­tains élé­ments de ran­ge­ment per­mettent de créer des com­po­si­tions en jouant sur les di­men­sions. On peut les dis­po­ser en quin­conce pour uti­li­ser la lar­geur d’un mur ou les su­per­po­ser pour op­ti­mi­ser la hau­teur sous pla­fond.

Pièce par pièce, quels sont les es­sen­tiels ?

Dans l’en­trée, on ima­gine un meuble à chaus­sures avec une as­sise ou un pla­card ou des éta­gères mul­ti­fonc­tion. Dans la chambre, op­tez pour un som­mier-coffre. Il per­met de ran­ger sans oc­cu­per de place. Si la pièce est suf­fi­sam­ment grande avec une hau­teur sous pla­fond d’au moins 2,60 m, la créa­tion d’une es­trade avec trappes est à en­vi­sa­ger. L’ins­tal­la­tion d’un lit avec pla­cards in­té­grés peut aus­si être pra­tique. Cô­té salon, les fé­rus de lec­ture pri­vi­lé­gie­ront une belle bi­blio­thèque. Ceux qui aiment re­gar­der la té­lé­vi­sion ou écou­ter de la mu­sique choi­si­ront un meuble TV/Hi-fi bour­ré de ran­ge­ments. Une table basse avec plateau mo­bile, ti­roirs, ta­blettes, ca­siers, per­met de ran­ger fa­ci­le­ment té­lé­com­mandes et ma­ga­zines. Les meubles à rou­lettes sont éga­le­ment à re­te­nir car fa­ci­le­ment dé­pla­çables. Ils sont aus­si très pra­tiques dans les salles de bains.

Com­ment mul­ti­plier les ran­ge­ments sans en­com­brer l’es­pace?

Il y a des di­men­sions à res­pec­ter. Dans une en­trée, on uti­li­se­ra des ta­blettes peu pro­fondes (10 à 12 cm), suf­fi­santes pour ser­vir de vide-poches. Dans un cou­loir, on choi­si­ra des ran­ge­ments en hau­teur de 30 cm de pro­fon­deur avec la porte ou­vrant à la ver­ti­cale. En fonc­tion des livres, une bi­blio­thèque pour­ra faire 15 à 30 cm. La penderie, quant à elle, de­vra au moins me­su­rer 35 cm de pro­fon­deur avec une tringle té­les­co­pique ou 50 cm avec une tringle clas­sique.

Des ran­ge­ments ca­chés ou ou­verts ?

Ou­verts, les ran­ge­ments per­mettent d’ex­po­ser les ob­jets et d’y ac­cé­der fa­ci­le­ment mais ce­la de­mande aus­si plus d’en­tre­tien à cause de la pous­sière. Fer­més, ils per­mettent de pro­té­ger, de sto­cker, de ca­cher. L’in­con­vé­nient est qu’ils sont par­fois mal or­ga­ni­sés et que les élé­ments ont vite fait de s’ac­cu­mu­ler. L’ac­cès ou l’es­pace de sto­ckage de­viennent alors res­treints et il faut ran­ger ré­gu­liè­re­ment.

À la vi­site d’un lo­ge­ment, quels sont les bons ré­flexes à avoir ?

Il faut faire un état des lieux pièce par pièce et voir si ce­la pour­ra être ex­ploi­té en fonc­tion de ses propres ha­bi­tudes. Ou­vrez chaque pla­card et de­man­dez s’il existe d’autres ran­ge­ments. Comp­tez les mètres li­néaires dont vous dis­po­sez chez vous et ve­nez avec un mètre pour com­pa­rer ! Un cen­ti­mètre en moins peut être un frein. An­ti­ci­pez pour ne pas être blo­qué lors de l’em­mé­na­ge­ment.

Est-ce oné­reux de faire ap­pel à un ar­chi­tecte d’in­té­rieur pour ima­gi­ner des ran­ge­ments ?

En gé­né­ral, ce­la re­pré­sente 10 à 15 % du mon­tant des tra­vaux. Mais ce coût est vite amor­ti. Le tra­vail d’un ar­chi­tecte d’in­té­rieur per­met de ren­ta­bi­li­ser les mètres car­rés (chers, sur­tout dans les grandes villes). Il sau­ra pen­ser l’es­pace dans sa glo­ba­li­té et trou­ve­ra des as­tuces et des so­lu­tions per­son­na­li­sées.

Dres­sing des­si­né sur me­sure par So­lène Utard. H 2,40 x L 2,25 m x P 70 cm.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.