Un es­prit sain dans un corps sain

Un fo­rum, dé­dié à la san­té des jeunes et or­ga­ni­sé par le Pays Bour­gogne Ni­ver­naise, s’est te­nu hier

Le Journal du Centre - - Haut Nivernais Clamecy Et Environs - Pa­trick Montenache

Dans le cadre du Contrat lo­cal de san­té, le fo­rum san­té jeunes a per­mis à des ly­céens de s’in­for­mer sur ce qui peut com­pro­mettre l’équi­libre de leur vie, tant sur le plan phy­sique que psy­cho­lo­gique.

Le fo­rum san­té jeunes, or­ga­ni­sé an­nuel­le­ment par le Pays Bour­gogne Ni­ver­naise, dans le cadre du Contrat lo­cal de san­té, a eu lieu, cette an­née, dans la ci­té des vaux d’yonne. Il a per­mis à de jeunes ly­céens de s’in­for­mer sur tout ce qui peut com­pro­mettre l’équi­libre de leur vie, tant sur le plan phy­sique que psy­cho­lo­gique.

Quiz et tests de si­mu­la­tions pé­da­go­giques

Hier ma­tin, à la salle po­ly­va­lente, ils étaient en­vi­ron cent cin­quante, ve­nus des classes de pre­mière du ly­cée hor­ti­cole ru­ral pri­vé (LHRP) du Haut Nivernais et du ly­cée pro­fes­sion­nel Le Mont Châ­te­let de Var­zy, ain­si que du ly­cée Ro­main­rol­land de Cla­me­cy. Se dé­pla­çant de stand en stand, tous les quarts d’heure, par pe­tits groupes, ils ont bé­né­fi­cié de pré­cieuses in­for­ma­tions don­nées de ma­nière très pé­da­go­gique.

Au­ré­lie Per­rin, du Pays Bour­gogne Ni­ver­naise, et Ma­rie Fau­trier, ani­ma­trice du Groupe­ ment in­ter­pro­fes­sion­nel san­té et au­to­no­mie (Gi­sa), ont veillé au bon dé­rou­le­ment de cette ma­ti­née très ins­truc­tive. Huit pôles ont re­te­nu l’at­ten­tion des jeunes, dans une am­biance sou­vent lu­dique et in­ter­ac­tive.

Par des quiz, des images bien choi­sies, des tests de si­mu­la­tions, les ani­ma­teurs des dif­fé­rents stands ont pu sou­le­ver les pro­blèmes liés à l’hy­giène de vie et y ap­por­ter des élé­ments de ré­ponses, no­tam­ment sur des su­jets cru­ciaux concer­nant la vie de ces adultes en de­ve­nir. Sucres et graisses ont été mis en ac­cu­sa­tion au stand nu­tri­tion, par Mor­gane Tes­sier, de l’ins­tance ré­gio­nale d’édu­ca­tion et de pro­mo­tion de la san­té (Ireps).

Quant à l’usage du ta­bac, son agres­si­vi­té sur le long terme et la ra­pide dé­pen­dance ont été bien mises en évi­dence par le doc­teur Ch­ris­tian Ri­gaud et Florent Flair, ac­teur pré­ven­tion, de Ta­ba­gir : « Le plus simple est de ne pas com­men­cer, car l’ad­dic­tion, ja­dis lente à s’éta­blir, est au­jourd’hui ob­te­nue en quelques se­maines compte te­nu des pro­duits ajou­tés in­ten­tion­nel­le­ment par les ci­ga­ret­tiers ».

Le stand al­coo­lo­gie et ad­dic­to­lo­gie a dé­ve­lop­pé les pro­blèmes liés à la prise de di­verses sub­stances per­tur­bant gra­ve­ment le fonc­tion­ne­ment du sys­tème ner­veux. Su­jet par­ti­cu­liè­re­ment pré­oc­cu­pant chez les jeunes, dont cer­tains in­cluent l’al­cool aux ma­ni­fes­ta­tions fes­tives de ma­nière ponc­tuelle mais sou­vent in­tense. « Dans les cas ex­trêmes, ça peut en­traî­ner un co­ma éthy­lique, des sé­quelles phy­siques et com­por­te­men­tales, comme l’agres­si­vi­té par exemple. N’ou­blions pas l’ef­fet im­mé­diat sur la vi­gi­lance, même avec une consom­ma­tion mo­dé­rée », a sou­li­gné l’ani­ma­trice.

Al­cool, sexua­li­té…

Après avoir éva­lué ce qui, se­lon eux, peut être consom­mé “rai­son­na­ble­ment” au cours d’une “teuf”, elle leur a pro­po­sé de ten­ter un par­cours d’obs­tacles. Équi­pés de lu­nettes dé­for­mantes, si­mu­lant les ef­fets vi­suels de l’al­coo­lé­mie cor­res­pon­dante, ils se sont élan­cés. Ré­sul­tat sans ap­pel : même avec 0,8 g, la plu­part des balises sont ren­ver­sées !

Plu­sieurs autres su­jets ont été abor­dés comme les ma­la­dies sexuel­le­ment trans­mis­sibles, la contra­cep­tion, la gros­sesse ou en­core l’in­ter­rup­tion vo­lon­taire de gros­sesse, par la pré­ven­tion san­té du Con­seil dé­par­te­men­tal, par Ch­ris­tine Lau­main, conseillère conju­gale, et Ma­rieF­ran­çoise Ur­bain, as­sis­tante so­ciale. Celle­ci en pré­cise les ob­jec­tifs : « Pour qu’ils puissent, le mo­ment ve­nu, avoir une vie af­fec­tive et sexuelle épa­nouie et sans risques ».

Le Centre na­tio­nal d’in­for­ma­tion sur les droits des femmes et de la fa­mille (CNIDFF) a ap­por­té sa contri­bu­tion à une bonne connais­sance de la lé­gis­la­tion ac­tuelle en la ma­tière.

Deux autres stands ont mis en évi­dence les dé­rives des jeux vi­déos en ligne et celles des ré­seaux so­ciaux, ain­si que les ef­fets bé­né­fiques d’une ac­ti­vi­té phy­sique ré­gu­lière avec Alexandre Chif­flot de Siel Bleu (Sport ; Ini­tia­tive et loi­sirs). De quoi s’ar­mer pour af­fron­ter la vie avec les meilleurs atouts. Et comme l’in­fo ne peut, dans un temps si court, n’être que frag­men­taire, Ma­rie Fau­trier ex­plique en dé­tail l’uti­li­sa­tion du site in­ter­net Pass’san­té Jeunes, où ceux­ci pour­ront trou­ver, en com­plé­ment des nom­breuses bro­chures qui leur ont été re­mises, de quoi par­faire leurs connais­sances et don­ner les ré­ponses ap­pro­priées à leurs ques­tions. ■

PHO­TO PA­TRICK MONTENACHE

NU­TRI­TION. Le stand a per­mis aux jeunes de mieux éva­luer la quan­ti­té de sucres et de graisses qui se re­trouvent dans les ali­ments consom­més au quo­ti­dien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.