Le « non » aux pes­ti­cides s’af­fiche

Le Journal du Centre - - Grand Nevers -

BIO­DI­VER­SI­TÉ.

À l’heure où l’Union eu­ro­péenne vient d’in­ter­dire la sup­pres­sion d’uti­li­ser trois pes­ti­cides ex­trê­me­ment dan­ge­reux et tueurs d’abeilles, la com­mune de Chan­te­naySaint­Im­bert a dé­ci­dé de s’im­pli­quer à son tour dans la lutte contre les pes­ti­cides.

La com­mune contri­bue­ra à dé­fendre la bio­di­ver­si­té et l’en­vi­ron­ne­ment en n’uti­li­sant plus au­cun pes­ti­cide pour le trai­te­ment des bor­dures et autres mas­sifs de fleurs en ville et pour en­tre­tenir les es­paces verts de la com­mu­ ne.

Les em­ployés char­gés des es­paces verts ont sou­hai­té af­fi­cher cette dé­ci­sion en in­di­quant sur un pan­neau que les es­paces étaient en­tre­te­nus sans pes­ti­cides.

Le Bour­bon­nais étant, comme d’autres ré­gions de la Nièvre, terre d’ac­cueil de nom­breuses co­lo­nies d’abeilles, cette dé­ci­sion per­met­tra de les pro­té­ger.

On sait que les abeilles sont es­sen­tielles à l’ac­ti­vi­té des api­cul­teurs, mais aus­si à la re­pro­duc­tion des plantes qu’elles po­li­tisent. ■

Chan­te­nay af­fiche son re­fus des pes­ti­cides.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.