Au­cune fausse note à l’ho­ri­zon

Fan­ny Mar­tin passe le bac­ca­lau­réat en même temps qu’elle tra­vaille la flûte tra­ver­sière

Le Journal du Centre - - Actualité - Pierre Destrade pierre.destrade@cen­tre­france.com

An­née par­ti­cu­lière qu’est celle du bac­ca­lau­réat. D’au­tant plus quand les ly­céens ni­ver­nais ont une ac­ti­vi­té très pre­nante à cô­té. C’est le cas de Fan­ny Mar­tin, flû­tiste sur­douée. Elle ex­plique comment elle conci­lie les deux.

En jouant deux par­ti­tions de front, le bac­ca­lau­réat et la flûte tra­ver­sière, Fan­ny Mar­tin connaissait les dif­fi­cul­tés. Après la cé­lé­bri­té des pla­teaux de France 2 avec l’émis­sion Pro­dige en 2015, la jeune Ne­ver­soise de 18 ans s’est sou­vent pro­duite dans les salles de concert, en so­lo ou avec des or­chestres. Avec l’am­bi­tion cette an­née de fran­chir un cap.

« De­puis le dé­but de l’an­née jus­qu’à avril, la pé­riode était dif­fi­cile. Sur­tout men­ta­le­ment. J’en­chaî­nais entre les concours d’en­trée pour des conser­va­toires et les cours du ly­cée. Il y avait beau­coup de pré­pa­ra­tion. C’est beau­coup de stress. » Mais les ré­sul­tats n’ont pas été ceux at­ten­dus. Même si fi­gu­rer pre­mière sur liste d’at­tente pour la Sor­bon­ ne re­lève dé­jà d’une per­for­mance !

Du cô­té du Bac blanc, au ly­cée Jules­Re­nard de Ne­vers, les notes « n’ont pas été ex­cel­lentes ». Tout en res­tant bonnes. Mais Fan­ny ne se trouve pas d’ex­cuse. « Me­ner les deux de front n’est pas une cor­vée. C’est choi­si. La flûte, c’est ma pas­sion. Je fais ce­la avec plai­sir. J’ai­me­rais en faire mon mé­tier. »

La mu­sique comme un en­tracte

À quelques jours des exa­mens, la Ne­ver­soise de 18 ans ne pense pas à la fausse note. Sans doute que ces pré­cé­dents concours mu­si­caux la pré­parent dé­jà ac­ti­ve­ment pour les épreuves du bac­ca­lau­réat. « En mai, ma prio­ri­té c’est le Bac… Mais je pra­tique tou­jours la flûte tous les jours. C’est in­dis­pen­sable. » Elle pra­tique une à deux heures par jour.

Plu­tôt que de consa­crer tout son temps aux ré­vi­sions, Fan­ny Mar­tin ex­plique que la mu­sique l’aide jus­te­ment à sortir de ce quo­ti­dien. Qui peut même être un avan­tage : « C’est bien de cou­per. Ça per­met éga­le­ment d’avoir des points en bo­nus ! Pour le Bac mu­sique, au ly­cée, j’ai pu jouer avec ma soeur (elle aus­si passe le Bac) ». Et in­ver­se­ment, jouer moins fré­quem­ment « peut faire du bien dans la mu­si­ca­li­té ». ■

Me­ner les deux de front n’est pas une cor­vée. La flûte, j’ai­me­rais en faire

” mon mé­tier

PHO­TO PIERRE DESTRADE

PRÉ­PA­RA­TIONS. Im­pos­sible pour Fan­ny Mar­tin de pas­ser une jour­née sans s’en­traî­ner à la flûte… La jeune Ne­ver­sois a ten­té plu­sieurs concours d’en­trée en con­ser­va­toire en même temps qu’elle pré­pare les épreuves du bac­ca­lau­réat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.