Pour toi ma­nège

Le Journal du Centre - - Nevers -

« Le ma­nège, on t’ap­pe­lait comme ça parce que tu étais unique. Le seul de notre pe­tite ville. De­puis 50 ans, tu étais cer­tai­ne­ment la seule chose à tour­ner rond dans ce monde de fous ! […] Des gé­né­ra­tions de rire, de cou­cou à nos pa­rents et à nos en­fants, de pom­pons at­tra­pés avec tant de fier­té ! Tu étais là par tous les temps, tout comme ma douce ma­mie qui nous em­me­nait chaque mer­cre­di sa­vou­rer le luxe de ton hé­li­co­ptère, ta pe­tite voi­ture rose, ton car­rosse et j’en ou­blie. Tu n’étais pas le plus beau mais tu étais le nôtre : pas­sage obli­gé de chaque ha­bi­tant de notre ville, et pour­tant on l’ou­bliait notre pe­tite ville au vo­lant de tes vé­hi­cules co­lo­rés. Notre coeur de Ne­ver­sois pleure ta fin si sou­daine et dou­lou­reuse, toi qui au­rais mé­ri­té de par­tir en paix après tant d’an­nées à rou­ler. Je suis sûre que nos pom­piers ont pleu­ré leur en­fance en es­sayant de te sau­ver des flammes.

Au re­voir ma­nège, mer­ci pour toutes ces an­nées de mon en­fance et de jeune ma­man. » Ca­role

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.