Res­se­mer le ga­zon

L’été très sec et ca­ni­cu­laire a tout d’abord des­sé­ché le feuillage de la pe­louse, puis il a anéan­ti le sys­tème ra­ci­naire.

Le Journal du Centre - - Magazine - Phi­lippe Li­ger

Fi­nie la belle éten­due verte du prin­temps, elle s’est trans­for­mée en paillas­son des­sé­ché et a lais­sé place à des ad­ven­tices dont les flo­rai­sons dis­per­sées, ra­bou­gries et dis­gra­cieuses se dé­tachent de la sur­face rous­sie.

Les poa­cées sont les plantes qui com­posent les ga­zons en gé­né­ral et si cer­taines sont plus to­lé­rantes que d’autres à la sé­che­resse, au­cune ne peut pré­sen­ter un jo­li feuillage dru, vert et une vé­gé­ta­tion épaisse lorsque l’été est ca­ni­cu­laire et sec. Sauf, bien évi­dem­ment, lors­qu’un sys­tème d’ir­ri­ga­tion com­pense ces condi­tions cli­ma­tiques dif­fi­ciles. Il ne faut pas igno­rer que les tem­pé­ra­tures au sol, cer­tains jours, sont lé­tales pour les plantes de ga­zon les plus sen­sibles. Il est donc main­te­nant in­dis­pen­sable de choi­sir des mé­langes adap­tés avant de res­se­mer un ga­zon.

Res­se­mer

Si les au­tomnes pré­cé­dents il était pos­sible de réa­li­ser un simple re­gar­nis­sage sur les ga­zons. Cette an­née, trop de zones sont mortes, il est pré­fé­rable de res­se­mer en­tiè­re­ment le ga­zon. Sur­tout lorsque ce­lui­ci est an­cien, que les ad­ven­tices et la mousse ont rem­pla­cé les ray grass, fé­tuques rouges et pâ­tu­rins ou toutes autres poa­cées uti­li­sées dans les ga­zons. Dé­com­pac­tez et aé­rez le sol sur 30 cm de pro­fon­deur avec un mo­to­cul­teur équi­pé d’une fraise ou d’un ro­ta­ va­tor. In­cor­po­rer, au mo­ment du tra­vail du sol, un en­grais or­ga­nique et du com­post. À l’aide d’une griffe, pro­fi­lez la sur­face du sol, ni­ve­lez, re­ti­rez les cailloux et les ra­cines d’ad­ven­tices. Réa­li­sez un sillon en li­mites des mas­sifs, des al­lées, des dal­lages pour bien sé­pa­rer les sur­faces des na­tures dif­fé­ rentes puis dé­po­sez des graines dans ce sillon. Il est ap­pe­lé fi­let par les pro­fes­sion­nels. Se­mez à la dose de 30 g au m² une se­mence de ga­zon de fa­çon ho­mo­gène sur les sur­faces pré­pa­rées. Au be­soin, croi­ser les pas­sages afin de bien ré­par­tir les se­mences. At­ten­tion au vent ! En­fouir les graines dans le sol à l’aide d’une pe­tite herse ou d’un râ­teau à dents fines. Plom­ber avec le rou­leau pour ga­zon. Toutes ces opé­ra­tions ne pour­ront être ef­fec­tuées que lorsque les pluies d’au­tomne au­ront ameu­bli et ré­hu­mi­di­fié le ter­rain.

Cer­taines es­pèces sont plus sen­sibles aux fortes cha­leurs et à la sé­che­resse, les ray grass, fé­tuques des près, pa­tu­rins com­muns et des bois. Au contraire d’autres plantes sont ré­sis­tantes et mé­ritent d’être plus uti­li­sées, les fléoles di­ploïdes, les fé­tuques éle­vées et ovines, le chien­dent pied­de­poule. Il convient donc de bien pré­pa­rer le sol dans de bonnes condi­tions et choi­sir des mé­langes adap­tés aux condi­tions cli­ma­tiques et au sol. ■

PHOTO FLO­RIAN SALESSE

TEM­PÉ­RA­TURE. Elle peut s’avé­rer lé­tale pour les pe­louses les plus sen­sibles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.