Zweig en BD, les cases d’un échi­quier

Le Magazine Littéraire - - Presto -

Le Joueur d’échecs est une his­toire d’en­fer­me­ments : huis clos sur un pa­que­bot, le ré­cit ne s’ex­traie du na­vire que pour nar­rer le re­pli au­tiste du cham­pion du monde d’échecs dans son en­fance ou pour se re­trou­ver dans une geôle na­zie. Des cases du pla­teau de jeu à celles du neu­vième art, il n’y avait qu’un pas, et c’est as­sez na­tu­rel­le­ment que le cé­lèbre ro­man de Ste­fan Zweig se trans­pose en bande des­si­née. Le cadre de l’échi­quier n’em­pê­chant pas la fo­lie de s’épandre, le des­si­na­teur Da­vid Sa­la com­pose ses aqua­relles avec da­van­tage de sfu­ma­tos que de traits nets. Dans ces dé­coc­tions de cou­leurs et de formes évo­quant un Klimt maus­sade, la brume men­tale de l’in­con­nu schi­zo­phrène du ro­man af­fleure à la sur­face de ces très belles planches.

Je ne fai­sais rien d’autre, je ne dor­mais plus, ou mal. Le dé­sir exas­pé­ré de ga­gner, de me vaincre moi-même de­ve­nait une es­pèce de fu­reur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.