Spinoza, la bête à dix mains

Le Magazine Littéraire - - Dossier Contexte Et Réseaux Spinoza - Par Ome­ro Proiet­ti et Gio­van­ni Li­ca­ta

Àla mort de Spinoza, le 21 fé­vrier 1677, la plu­part de ses oeuvres n’avaient en­core ja­mais été pu­bliées. L’éthique, ache­vée en 1675, ain­si que les textes lais­sés in­édits car in­abou­tis – le Trai­té de l’amen­de­ment de l’in­tel­lect, le Trai­té po­li­tique et l’abré­gé de gram­maire hé­braïque – étaient res­tés qua­si in­con­nus. Seules la pas­sion et l’in­té­gri­té mo­rale d’un pe­tit cercle d’amis comp­tant Lo­de­wijk Meyer (lire p. 104), Ja­rig Jel­lesz, Georg Her­mann Schul­ler et Pie­ter Van Gent per­mirent de pu­blier les ma­nus­crits in­édits et une par­tie de la cor­res­pon­dance de Spinoza chez Jan Rieu­wertsz – sans pour au­tant in­di­quer l’édi­teur, ni le lieu de pu­bli­ca­tion, ni d’autre nom d’au­teur que les ini­tiales B. d. S., ni d’autre titre qu’ope­ra post­hu­ma – le tout, neuf mois seule­ment après la mort du phi­lo­sophe. L’his­toire et la chro­no­lo­gie de cette édi­tion com­portent de nom­breuses zones d’ombre, com­pli­quées par des té­moi­gnages in­exacts et par l’ab­sence de do­cu­ments, qui ont été la source de mal­en­ten­dus par­mi les cher­cheurs. La pu­bli­ca­tion et l’ana­lyse de ce qui reste de la cor­res­pon­dance entre deux amis très proches de Spinoza – Pie­ter Van Gent et Eh­ren­fried Wal­ther von Tschirn­haus –, entre 1679 et 1690, consti­tuent une voie royale pour exa­mi­ner à nou­veaux frais la ge­nèse des Ope­ra post­hu­ma et leur com­plexe his­toire édi­to­riale. Une his­toire fas­ci­nante, qui prend des al­lures d’in­trigue po­li­cière où se trouve im­pli­qué Schul­ler, le mé­de­cin désar­gen­té qui a soi­gné Spinoza sur son lit de mort, es­sayant, à l’in­su des autres amis du phi­lo­sophe, de vendre l’au­to­graphe de l’éthique à un Leib­niz très in­té­res­sé… Le 29 mars 1677, ce­pen­dant, les amis dé­ci­dèrent de pu­blier l’en­semble des textes ma­nus­crits chez Rieu­wertsz – l’édi­teur men­no­nite d’am­ster­dam, qui avait dé­jà pu­blié le Trai­té théo­lo­gi­co-po­li­tique –, de sorte que Schul­ler fut con­traint de re­ti­rer sa pro­po­si­tion concer­nant l’éthique, as­su­mant fi­na­le­ment, contre son gré, un rôle fon­da­teur dans le pro­ces­sus me­nant à la pu­bli­ca­tion des Ope­ra post­hu­ma.

À cette étape, néan­moins, deux autres amis re­prennent les rênes du pro­jet : Pie­ter Van Gent et Lo­de­wijk

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.