Les ear­ly adop­ters vont ser­vir d’am­bas­sa­deurs au­près de leurs col­lègues pour fa­ci­li­ter le dé­ploie­ment des so­lu­tions di­gi­tales

Le Nouvel Économiste - - ENTRETIENS -

On en­tend par “ear­ly adop­ters”, des per­sonnes par­ti­cu­liè­re­ment en­clines à l’adop­tion de nou­veaux pro­duits ou de nou­velles tech­no­lo­gies. Une dé­fi­ni­tion clas­sique qui peut être élar­gie. “Ce sont des spon­sors na­tu­rels de la dé­marche, ils ont plus de goût et d’in­té­rêt que d’autres sa­la­riés dans la mise en oeuvre de la trans­for­ma­tion di­gi­tale. Dans la dy­na­mique de pro­jet, un sa­la­rié peut éga­le­ment se ré­vé­ler et de­ve­nir un lea­der na­tu­rel. Il peut s’agir d’un pas­sion­né de tech­no­lo­gie, qui pa­ra­mé­tre­ra par exemple les ro­bots, ou un spé­cia­liste des pro­ces­sus mé­tiers qui contri­bue­ra à por­ter le pro­jet”, ob­serve Ber­nard Drui, ma­na­ging di­rec­tor de Pro­ti­vi­ti. SCC France, par exemple, s’ap­puie sur les “ear­ly adop­ters” pour la mise en place de nou­veaux sys­tèmes car “ce sont des gens ou­verts, cu­rieux. Ils ont en­vie d’ap­prendre et vont nous per­mettre de pro­cé­der à des tests. L’ob­jec­tif est de les faire in­ter­ve­nir le plus en amont pos­sible pour qu’ils se sentent in­ves­tis dans le pro­jet, in­dique le di­rec­teur gé­né­ral, Di­dier Lejeune. Ces in­ter­ve­nants nous aident éga­le­ment à ef­fec­tuer des cor­rec­tions. La mise en oeuvre d’ac­tions de trans­for­ma­tion nu­mé­rique est un pro­ces­sus ité­ra­tif. Des amé­lio­ra­tions ré­gu­lières sont ap­por­tées pour ar­ri­ver au pro­duit fini.” Ces sa­la­riés jouent un rôle de pas­se­relle entre les sa­la­riés et la di­rec­tion. “Nous réa­li­sons en gé­né­ral des pi­lotes sur un échan­tillon de sa­la­riés. Une fois dé­fi­nie comme sa­tis­fai­sante, la so­lu­tion tes­tée va être dé­ployée à l’en­semble du per­son­nel concer­né. Mais l’uti­li­sa­tion ne va pas se généraliser d’un seul coup, note Luc Hal­lion, di­rec­teur mar­ke­ting et dé­ve­lop­pe­ment de WCS Eu­rope. Les ear­ly adop­ters vont donc ser­vir d’am­bas­sa­deurs au­près de leurs col­lègues pour re­layer les bé­né­fices que le chan­ge­ment leur a ap­por­tés dans leur tra­vail.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.