Au dé­part, la pro­messe de la voi­ture au­to­ma­tique était pour­tant qu’elle fe­rait dis­pa­raître les ac­ci­dents

Le Nouvel Economiste - - Dossiers -

L’ac­ci­dent sur­ve­nu près de Tem­pa en Ari­zo­na en mars 2018 son­ne­ra-t-il le glas de la voi­ture au­to­nome ? Une voi­ture tes­tée par Uber a en ef­fet tué une pié­tonne qui tra­ver­sait en de­hors des clous. Un chauf­feur était bien der­rière le vo­lant au mo­ment du drame, mais la voi­ture était bien en mode au­to­nome. Uber a im­mo­bi­li­sé sa flotte de vé­hi­cules au­to­nomes le temps de l’en­quête. Se­lon les en­sei­gne­ments d’une vi­déo mise en ligne par la po­lice, il au­rait été dif­fi­cile d’évi­ter un tel ac­ci­dent, que le conduc­teur ait été hu­main, doué d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, ou une com­bi­nai­son des deux. Au dé­part, la pro­messe de la voi­ture au­to­ma­tique était pour­tant qu’elle fe­rait dis­pa­raître les ac­ci­dents. Bar­dée de cap­teurs et de ca­mé­ras, do­tée d’une vi­tesse de trai­te­ment des in­for­ma­tions et d’une vi­tesse de ré­ac­tion sur­hu­maine, elle était cen­sée être en me­sure de faire face à toutes les si­tua­tions. Suite à ce drame, les pers­pec­tives sont quelque peu re­vues à la baisse et les pro­mo­teurs des voi­tures au­to­nomes pro­fessent dé­sor­mais que la plu­part des ac­ci­dents pour­ront être évi­tés, pas tous. Même si de nom­breuses so­cié­tés testent des voi­tures (Uber, Google, Tes­la…), elles ne sont en tout cas pas en­core au point. Un seul ac­ci­dent mor­tel ne de­vrait en tout cas pas re­mettre en cause à lui seul la marche en avant vers la voi­ture au­to­nome, ar­dem­ment dé­si­rée par de nom­breux in­dus­triels.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.