La dis­tri­bu­tion des pro­duits d’as­su­rance passe en France par trois ca­naux dis­tincts re­la­ti­ve­ment équi­li­brés mais aux sta­tuts très dif­fé­rents

Le Nouvel Économiste - - DOSSIERS -

À la dif­fé­rence de la plu­part des pays eu­ro­péens où existe une do­mi­nante forte (celle des agents gé­né­raux en Ita­lie, en Al­le­magne et en Es­pagne, ou celle des courtiers au Royaume-Uni et aux Pays-Bas), la dis­tri­bu­tion des pro­duits d’as­su­rance passe en France par l’in­ter­mé­diaire de trois ca­naux dis­tincts re­la­ti­ve­ment équi­li­brés mais aux sta­tuts très dif­fé­rents.

com­po­sé de com­mer­çants ins­crits au Re­gistre du com­merce et des so­cié­tés. Au nombre de 24 000, ils re­pré­sentent leurs clients pour le compte des­quels ils re­cherchent, au­près des so­cié­tés d’as­su­rances, les contrats adap­tés à leurs be­soins et né­go­cient les ta­rifs en fai­sant jouer la concur­rence. Cer­tains sont spé­cia­li­sés dans un do­maine spé­ci­fique comme la construc­tion, l’as­su­rance-vie ou l’as­su­rance em­prun­teur.

com­po­sé de tra­vailleurs in­dé­pen­dants. Au nombre de 11 000, ils re­pré­sentent une com­pa­gnie d’as­su­rances dont ils sont les man­da­taires. Ils or­ga­nisent li­bre­ment leur agence en co­hé­rence avec la stra­té­gie com­mer­ciale de la so­cié­té man­dante, qui leur ap­porte un ap­pui tech­nique et com­mer­cial.

Per­sonne phy­sique non sa­la­riée ou per­sonne mo­rale se­lon les cas, ce sont les re­pré­sen­tants soit d’une com­pa­gnie d’as­su­rances avec ou sans lien d’ex­clu­si­vi­té (ils sont 2 500 en­vi­ron), soit d’un cour­tier d’as­su­rances ou de ré­as­su­rance, d’un agent gé­né­ral d’as­su­rances ou un d’un man­da­taire d’as­su­rances (21 000 au to­tal). Leur ac­ti­vi­té est li­mi­tée à l’ap­port et éven­tuel­le­ment à l’en­cais­se­ment des co­ti­sa­tions ain­si que, en as­su­rance-vie, à la re­mise des fonds aux as­su­rés ou bé­né­fi­ciaires. Elle ex­clut la ges­tion des contrats d’as­su­rance et le rè­gle­ment des si­nistres.

Chacun de ces in­ter­mé­diaires est en­re­gis­tré dans un re­gistre unique dit Orias (Or­ga­nisme pour le re­gistre des in­ter­mé­diaires d’as­su­rance). Créé en 2007, il re­cen­sait ini­tia­le­ment les seuls in­ter­mé­diaires en as­su­rance. En 2014, son pé­ri­mètre a été élar­gi aux in­ter­mé­diaires en opé­ra­tions de banque, en cré­dits, en in­ves­tis­se­ments fi­nan­ciers et en fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.