ÉTATS-UNIS

Le Parisien (Essonne) - - POLITIQUE -

der­nier bu­reau exé­cu­tif lun­di, cer­tains cadres ont fait va­loir qu’ils sou­hai­taient une tête de liste is­sue du RN. Pour l’heure, rien n’est en­core tran­ché.

Cô­té tra­cas, Ma­rine Le Pen doit aus­si faire avec la sor­tie, mer­cre­di, du livre de Flo­rian Phi­lip­pot. Son ex-bras droit dresse un por­trait peu amène de son an­cienne pa­tronne et fus­tige son « re­non­ce­ment à la vic­toire ». Un in­gré­dient de plus qui risque de pa­ra­si­ter sa ren­trée. Dans ce contexte com­pli­qué, les son­dages sont ve­nus ven­dre­di leur mettre du baume au coeur. Se­lon une en­quête Odoxa, le RN est cré­di­té de 21 % des voix, au coude à coude avec En Marche ! pour les Eu­ro­péennes. « Au-de­là des vi­cis­si­tudes in­ternes, les son­dages sont bons », se ré­jouit l’eu­ro­dé­pu­té Ni­co­las Bay. L’ex-chef de cam­pagne de Do­nald Trump, Paul Ma­na­fort, a plai­dé cou­pable d’as­so­cia­tion de mal­fai­teurs contre les Etats-Unis et d’en­trave à la jus­tice hier. Il avait été re­con­nu cou­pable de fraudes ban­caire et fis­cale liées aux di­zaines de mil­lions de dol­lars ti­rés de ses ac­ti­vi­tés de con­seil au­près de l’ex-pré­sident ukrai­nien Ia­nou­ko­vitch.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.