Oui au me­nu vé­gé­ta­rien à la can­tine

Des plats sans viande « au moins une fois par se­maine » dans la res­tau­ra­tion col­lec­tive vont être tes­tés.

Le Parisien (Essonne) - - SOCIÉTÉ - FRÉ­DÉ­RIC MOUCHON

DES LAITAGES, des oeufs, des cé­réales… mais pas de viande. L’As­sem­blée na­tio­nale a don­né son feu vert hier à l’ex­pé­ri­men­ta­tion d’un me­nu vé­gé­ta­rien dans les cantines sco­laires « au moins une fois par se­maine » et « pour une du­rée de deux ans ».

Cet amen­de­ment a été adop­té mal­gré l’avis dé­fa­vo­rable du gou­ver­ne­ment et l’op­po­si­tion ferme du mi­nistre de l’Agri­cul­ture, Sté­phane Tra­vert. « Sur un dé­bat de so­cié­té, je dé­fends la li­ber­té de choix. Je ne suis pas ici pour que l’on im­pose les choses comme ce­la par la loi », a-t-il plai­dé en vain.

Bar­ba­ra Pom­pi­li (LREM) fait par­tie des 24 dé­pu­tés de la ma­jo­ri­té qui sou­te­naient ce texte. Elle s’est fé­li­ci­tée sur Twit­ter de cette « vic­toire col­lec­tive pour la san­té et la lutte contre les in­éga­li­tés d’ac­cès à une ali­men­ta­tion saine et équi­li­brée ».

Pas­sé de jus­tesse, cet amen­de­ment au pro­jet de loi Ali­men­ta­tion, concerne les ges­tion­naires, « pu­blics ou pri­vés », des ser­vices de res­tau­ra­tion col­lec­tive. Ce test « ne s’adresse qu’aux col­lec­ti­vi­tés qui pro­posent dé­jà deux me­nus » pour le même re­pas, a pré­ci­sé la dé­pu­tée. « En France, la ré­gle­men­ta­tion im­pose de ser­vir de la viande à une fré­quence dé­fi­nie, sou­ligne le texte. Or, l’école peut et doit jouer le rôle im­por­tant d’ini­tier les en­fants à la pos­si­bi­li­té de man­ger sai­ne­ment tout en di­ver­si­fiant l’ori­gine des pro­téines consom­mées. »

L’IM­PACT SUR LE GAS­PILLAGE ALI­MEN­TAIRE ÉVA­LUÉ

L’ex­pé­ri­men­ta­tion doit faire l’ob­jet d’une éva­lua­tion, « no­tam­ment de son im­pact sur le gas­pillage ali­men­taire, sur les taux de fré­quen­ta­tion et sur le coût des re­pas ». Les ré­sul­tats se­ront trans­mis au Par­le­ment six mois avant le terme de cette ex­pé­rience.

« On a be­soin que l’école joue aus­si ce rôle de for­ma­tion de ce que c’est que l’ali­men­ta­tion », a plai­dé en séance pu­blique Bar­ba­ra Pom­pi­li, en ba­layant « une idée ré­pan­due » se­lon la­quelle il fau­drait « for­cé­ment » man­ger de la viande pour avoir un me­nu équi­li­bré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.