Ce Fran­ci­lien ex­porte le foot de Saint-Pierre-et-Mi­que­lon

An­cien en­traî­neur de jeunes au Red Star, Ka­mel Kou­dache di­rige l’AS saint-pier­raise, le pre­mier club de cet ar­chi­pel fran­çais proche des côtes ca­na­diennes à par­ti­ci­per à la Coupe de France. Saint-Pier­reet-Mi­que­lon

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - PAR LAURENT PRUNETA

ILS SONT ÉTU­DIANTS, in­fir­miers, contrô­leur d’hy­giène, bou­lan­ger, en­tre­pre­neurs ou ou­vriers du bâ­ti­ment… Pour la pre­mière fois de l’his­toire d’une com­pé­ti­tion qui fête pour­tant sa 102e édi­tion, une équipe de Saint-Pierre-et-Mi­que­lon, ce bout de France en Amé­rique du Nord, non loin de l’île ca­na­dienne de Terre-Neuve, par­ti­cipe à la Coupe de France. L’AS saint-pier­raise af­fronte au­jourd’hui Long­vic (R 2), près de Di­jon, au 3e tour. Avec à sa tête un en­traî­neur fran­ci­lien, Ka­mel Kou­dache (46 ans). An­cien joueur de l’ES co­lom­bienne (R 1), cet édu­ca­teur spor­tif au con­seil dé­par­te­men­tal des Hauts-de-Seine, qui a no­tam­ment en­traî­né des équipes de jeunes au Red Star (pen­dant cinq ans), puis Meu­don, est ar­ri­vé au mois de mai dans ce pe­tit ar­chi­pel peu­plé de 6 500 ha­bi­tants.

« Avec l’an­cien en­traî­neur, on avait un ami com­mun qui m’a par­lé de ce poste, ex­plique Ka­mel Kou­dache. J’ai pos­tu­lé car c’était l’oc­ca­sion de sor­tir de mes ha­bi­tudes en vi­vant une ma­gni­fique aven­ture hu­maine et spor­tive. »

SUR L’AR­CHI­PEL, ON JOUE DE MAI À SEP­TEMBRE

A Saint-Pierre-et-Mi­que­lon, 650 per­sonnes, près de 10 % de la po­pu­la­tion, sont li­cen­ciées dans l’un des trois clubs de foot de l’ar­chi­pel. Le cham­pion­nat et les quatre coupes à trois équipes s’étendent de mai à sep­tembre. « Après, ce n’est plus pos­sible à cause des condi­tions cli­ma­tiques », ex­plique le coach de l’ASSP. La po­pu­la­tion se tourne alors vers des sports de salle, comme le ho­ckey sur glace, très po­pu­laire, proxi­mi­té du Ca­na­da oblige.

« Mon contrat s’achève fin sep­tembre, mais j’es­père bien re­ve­nir l’an­née pro­chaine, pour­suit Ka­mel Kou­dache. Alors qu’à Pa­ris je suis tou­jours dans le speed (sic), ici, c’est tran­quille. Mais je ne suis pas en va­cances, on bosse tous les jours pour struc­tu­rer l’en­semble du club, des pe­tits aux vé­té­rans. En termes de cli­mat, il y a par­fois des cou­rants de vents gla­cials mais, en cette pé­riode, ça passe. En juillet, il a fait 17 ça équi­vaut à de la ca­ni­cule chez nous ! »

Dans l’ar­chi­pel, ce­lui qui a ins­tau­ré cinq séances d’en­traî­ne­ment heb­do­ma­daires a dé­cou­vert des « joueurs à fort ca­rac­tère ». « Je ne sais pas si c’est dû à leur édu­ca­tion ou au cli­mat, mais les gens là-bas sont durs au mal et dé­brouillards. Ils ne se plaignent ja­mais. Dans mon équipe, j’ai des ga­mins de 16 ou 17 ans qui tra­vaillent dé­jà dans le bâ­ti­ment. Quand je les vois au­tant char­bon­ner (sic), je me dis qu’ils pour­raient don­ner pas mal de le­çons à leurs ho­mo­logues de la mé­tro­pole. »

Le coach fran­ci­lien éva­lue le ni­veau du cham­pion­nat lo­cal à « de la 2e di­vi­sion de Dis­trict », le 10e ni­veau na­tio­nal. « Les meilleurs pour­raient jouer en R 2 ou R 3, c’est as­sez hé­té­ro­gène. Le pro­blème, c’est qu’on perd sou­vent nos étu­diants qui partent à l’école au Ca­na­da. Pour pro­gres­ser, j’es­père mettre en place des matchs ami­caux contre des clubs ou des uni­ver­si­tés ca­na­diennes. »

Ar­ri­vée lun­di en Mé­tro­pole, la dé­lé­ga­tion de Saint-Pier­reet-Mi­que­lon vit « un rêve éveillé » se­lon son coach. « On a été re­çus à la Fé­dé­ra­tion, on a vi­si­té Clai­re­fon­taine, conclu­til. Et en ar­ri­vant à l’hô­tel à Di­jon, on a tous re­çu un maillot de l’équipe de L 1. Après notre match, on va as­sis­ter à Di­jon An­gers. Pour les ga­mins, c’est une ex­pé­rience unique et fan­tas­tique. Mais ce match de Coupe de France va aus­si leur per­mettre de s’éva­luer. »

LES MATCHS DES CLUBS DE N 3. Au­jourd’hui, 16 heures : Au­ber­vil­liers - Pon­tault (D 1). De­main, 14 h 30 : Ville­pinte (D 2) - Ra­cingCo­lombes, Pan­tin (R 3) - Go­be­lins Pa­ris, Or­mes­son (D 2) - Ver­sailles, Ces­son (R 2) - Les Ulis, Savigny (D 1) - Noi­sy-le-Sec, Saint-Cloud (D 1) - Ivry, Vauréal (D 3) - Le BlancMes­nil, Li­may (D 3) - Bré­ti­gny, Les Mu­reaux - RSC Mon­treuil (R 1), Le Pin-Ville­vau­dé (D 2) - Le Mée.

Sa­rah-Léo­nie Cy­sique en or JU­DO.

Sa­rah-Léo­nie Cy­sique (ACBB) a dé­ro­ché le titre de championne d’Eu­rope ju­niors des - 57 kg hier à So­fia (Bul­ga­rie).

Le PSG ul­tra-fa­vo­ri HAND­BALL.

Le PSG se dé­place à Istres, pro­mu de Pro­ligue, ce soir (20 heures) en match dé­ca­lé de la 2e jour­née de Star­ligue.

For­tunes di­verses pour Mas­sy et Cré­teil HAND­BALL.

Lors de la 1re jour­née de Pro­ligue, Mas­sy s’est im­po­sé à Cher­bourg (21-32) et Cré­teil s’est in­cli­né à Nan­cy (24-21).

Pa­ris 92 perd sur ta­pis vert HAND­BALL.

Les filles de Pa­ris 92 ont per­du leurs deux pre­miers matchs de cham­pion­nat sur ta­pis vert, au mo­tif qu’une joueuse avait par­ti­ci­pé aux ren­contres sans avoir réa­li­sé la to­ta­li­té des exa­mens mé­di­caux obli­ga­toires et sans avoir été au­to­ri­sée à évo­luer en LFH. Le club a sept jours pour contes­ter cette dé­ci­sion.

Un choc pour Fleu­ry FOOT­BALL.

La 3e jour­née de D 1 fé­mi­nine se joue au­jourd’hui (14 h 30). Fleu­ry re­çoit Mont­pel­lier, le Pa­ris FC ten­te­ra d’ef­fa­cer sa dé­con­ve­nue au PSG (5-1) contre Lille et le PSG se rend à Soyaux.

5 km

L’en­traî­neur de l’AS saint-pier­raise, Ka­mel Kou­dache (qui pose ici avec la Coupe), et ses joueurs ont pro­fi­té de leur ve­nue en mé­tro­pole pour faire un peu de tou­risme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.