Un écri­vain à la cam­pagne

Le Parisien (Essonne) - - CAHIER SPÉCIAL - M.B.-L.

Dé­cou­vrez la su­perbe tombe de Fer­nand Lé­ger, avec sa fleur-oi­seau sur fond rouge, dans le très ar­bo­ré cimetière de Gif. On la sur­nomme la Dat­cha. Co­quet­te­rie lexi­cale rus­so­phile pour dé­si­gner la mai­son syl­vestre où vé­cut l’écri­vain russe Ivan Tour­gue­niev (1818-1883). Il s’agit en réalité du cha­let les Frênes. C’est l’amour qui a gui­dé l’au­teur d’« Un mois à la cam­pagne » à Bou­gi­val, à deux pas de la villa de Pau­line Viar­dot, sa dul­ci­née, alors ma­riée à un cri­tique d’art. Tour­gue­niev se lie d’ami­tié avec le couple tout en en­tre­te­nant une liai­son avec la chan­teuse.

Alors qu’on cé­lèbre le bi­cen­ten­taire de la nais­sance de l’écri­vain, une pe­tite vi­site dans sa mai­son, trans­for­mée en mu­sée en 1983, s’im­pose. On y (re)dé­couvre l’un des plus grands au­teurs russes du XIXe siècle, en croi­sant son épaisse cor­res­pon­dance avec Mé­ri­mée ou Flau­bert. Mais le lieu zoome éga­le­ment sur la vie des Viar­dot, met­tant en lu­mière Ma­ria, la soeur de Pau­line, so­pra­no su­per­star à l’époque, et son frère, in­ven­teur d’un sur­pre­nant la­ryn­go­scope. 16, rue Yvan-Tour­gue­neff à Bou­gi­val (Yve­lines). Au­jourd’hui et de­main de 14 heures à 18 heures.

Ta­rif spé­cial : 3 € (au lieu de 5 ou 6 €).

On en pro­fite pour faire un pe­tit tour par l’es­pace fo­res­tier de la Jon­chère, qui sur­plombe la Seine. Jo­li bel­vé­dère.

LP/GUILLAUMEGEORGES

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.