Le fort du Té­lé­graphe

Dans un nid d’aigle

Le Parisien (Essonne) - - CAHIER SPÉCIAL - C.L.

Be­soin de prendre de la hau­teur ? Ren­dez­vous au fort du Té­lé­graphe (Sa­voie), ou­vert ex­cep­tion­nel­le­ment pour les Jour­nées du pa­tri­moine, un vé­ri­table nid d’aigle per­ché sur un épe­ron ro­cheux à 1 610 m d’al­ti­tude. D’abord simple poste té­lé­gra­phique au dé­but du XIXe, l’em­pla­ce­ment a été choi­si en 1884 pour ac­cueillir une des for­ti­fi­ca­tions des­ti­nées à pro­té­ger la fron­tière d’in­va­sions ita­liennes. Lieu de gar­ni­son, le fort pro­té­gea la vallée de la Mau­rienne au cours des dif­fé­rents conflits, jus­qu’à la Se­conde Guerre mon­diale.

A l’in­té­rieur de cette construc­tion oc­to­go­nale, des cham­brées, des postes de com­bat, une pou­dre­rie, une ci­terne ou en­core une bou­lan­ge­rie mais aus­si les graf­fi­tis lais­sés au fil du temps par les sol­dats. Le fort offre éga­le­ment une vue im­pre­nable sur la splen­dide vallée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.