« Une au­dace sans li­mites »

Le Parisien (Essonne) - - CAHIER SPÉCIAL - R.B.

« Quand on me de­mande de choi­sir une chose seule­ment, je pro­teste : je veux tout, sou­rit Mi­chel Ocelot, le réa­li­sa­teur de Ki­ri­kou et d’autres bi­joux pour en­fants. Ce­la vaut pour les mo­nu­ments de Pa­ris. Bon, si je fais un ef­fort… j’élis la tour Eif­fel. Une au­dace sans li­mites. Bra­vo Gus­tave et le pays qui lui a per­mis d’ac­com­plir cette chose in­ouïe. La tech­nique maî­tri­sée, la forme dic­tée par la sta­bi­li­té et la so­li­di­té ab­so­lues pro­duisent beau­té et ori­gi­na­li­té. Au­cune ca­pi­tale au monde ne peut mon­trer un si­gnal aus­si fort. Je l’ai beau­coup pho­to­gra­phiée pour mon der­nier film (NDLR : “Di­li­li à Pa­ris”, qui sor­ti­ra en oc­tobre). C’était émou­vant d’être là, de­vant cette énor­mi­té si ori­gi­nale ! Et pen­dant que je l’uti­li­sais dans ma mise en scène je me di­sais que j’avais un avan­tage dé­loyal sur d’autres réa­li­sa­teurs : dis­po­ser de cette struc­ture, c’est don­ner à ma com­po­si­tion une force, une au­to­ri­té et une élé­gance im­pres­sion­nantes.

» Il y a trop de vi­si­teurs ? Non, il faut l’ac­cep­ter, comme un élé­ment de ce mo­nu­ment vain­queur. Il faut scru­ter ces gens, qui sont là en paix et qui viennent de toute la Terre rendre un culte au rêve de Pa­ris. »

Ou­vert de 9 heures à 0 h 45 au­jourd’hui et de­main. Ta­rifs : 4-25€.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.