Qui a tué la mil­liar­daire mo­né­gasque ?

La jus­tice se penche, au­jourd’hui à Aix-en-Provence, sur l’af­faire de l’as­sas­si­nat d’Hé­lène Pas­tor en 2014. Par­mi les 10 ac­cu­sés au pro­cès, le propre gendre de la vic­time, com­man­di­taire pré­su­mé du crime.

Le Parisien (Essonne) - - FAITS DIVERS - PAR PAS­CALE ÉGRÉ

19 H 10, LE 6 MAI 2014, à la sor­tie de l’hô­pi­tal l’Ar­chet de Nice (Alpes-Ma­ri­times). Alors qu’un mo­no­space par­vient à la bar­rière, un homme bra­quant un fu­sil sur­git sur le cô­té droit du vé­hi­cule. Deux coups de feu claquent. La mil­liar­daire mo­né­gasque Hé­lène Pas­tor-Pal­lan­ca, 77 ans, qui ve­nait de rendre vi­site à son fils Gil­do, en soins après un AVC, et son chauf­feur, Mo­ha­med Dar­wich, 54 ans, s’ef­fondrent, griè­ve­ment bles­sés. Lui, le fi­dèle em­ployé, meurt quatre jours plus tard. Elle, dis­crète hé­ri­tière d’un vieil et puis­sant em­pire im­mo­bi­lier, s’éteint le 21 mai. Aux en­quê­teurs, entre-temps, alors qu’elle lutte pour sur­vivre, Hé­lène Pas­tor confie qu’elle ignore qui peut lui en vou­loir dans son en­tou­rage. Avant de les sup­plier : « J’ai peur, je veux vous re­voir car j’ai d’autres choses à dire. »

A Mo­na­co, mi­cro­ter­ri­toire de 2,02 km2 pour 37 550 ha­bi­tants, le crime bou­le­verse une prin­ci­pau­té où la dy­nas­tie Pas­tor s’en­ra­cine de­puis près d’un siècle. Le Ro­cher bruisse des ru­meurs les plus folles. Le gue­ta­pens, s’in­ter­roge-t-on, se­rait-il l’oeuvre de la ma­fia, russe ou ita­lienne ? Les pro­grès éclairs de l’en­quête y mettent un terme. Pour ré­vé­ler un scé­na­rio non moins cho­quant fai­sant du gendre de la mil­liar­daire, Wo­j­cieh Ja­nows­ki, com­pa­gnon de sa fille aî­née Syl­via Ra­tows­ki de­puis ving­thuit ans, le com­man­di­taire d’un as­sas­si­nat our­di dans l’ombre de­puis deux ans. Com­ment lui, le res­pec­table homme d’af­faires po­lo­nais, con­sul ho­no­raire de son pays à Mo­na­co, dé­co­ré de l’ordre na­tio­nal du Mé­rite par le pré­sident Sar­ko­zy pour ses oeuvres ca­ri­ta­tives, pour­rait-il être l’âme du com­plot ?

LE TÉ­MOI­GNAGE DE LA FILLE DE LA VIC­TIME TRÈS AT­TEN­DU PAR LA COUR

Son mo­bile ? L’ar­gent, pour com­bler « le gouffre fi­nan­cier » d’af­faires « mar­quées par l’échec », conclut le juge au terme de quatre ans d’ins­truc­tion. « En pro­vo­quant le dé­cès pré­ma­tu­ré d’Hé­lène Pas­tor, [Ja­nows­ki] per­met­tait à sa fille d’hé­ri­ter d’une part im­por­tante de la for­tune de sa mère, dont il pou­vait es­pé­rer prendre le contrôle », as­sène l’acte d’ac­cu­sa­tion, qui dresse de lui le por­trait ac­ca­blant d’un mys­ti­fi­ca­teur vi­vant aux cro­chets de sa femme, qui lui signe des chèques en blanc. Mais pour­quoi tuer la poule aux oeufs d’or ? « Tout a été fait pour me rendre coupable ! », a pro­tes­té Wo­j­cieh Ja­nows­ki de­puis sa pri­son, en fé­vrier, dans « Nice-Ma­tin ». Lui n’a ces­sé, après des aveux ré­trac­tés, de cla­mer son in­no­cence. De­vant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, Wo­j­cieh Ja­nows­ki, 69 ans, ne se­ra pas seul à ré­pondre de cette in­croyable af­faire.

A ses cô­tés, pour près de cinq se­maines, neuf autres per­sonnes com­pa­raissent, dont ce­lui qui fut son coach spor­tif, Pas­cal Dau­riac, 49 ans. Les dé­cla­ra­tions de ce prof de gym, au ser­vice de Ja­nows­ki et de sa com­pagne de­puis treize ans, consti­tuent le fil rouge de l’ac­cu­sa­tion. La confron­ta­tion entre les deux hommes, qui se dé­si­gnent mu­tuel­le­ment comme le cer­veau d’un tra­que­nard à 140 000 €, se­ra au coeur des dé­bats. Pré­vu ven­dre­di pro­chain, le té­moi­gnage de Syl­via Ra­tows­ki, la com­pagne « tra­hie » que Ja­nows­ki en­ten­dait « sau­ver », est très at­ten­du.

Dans le box éga­le­ment pren­dra place l’équipe des exé­cu­tants pré­su­més, « le ti­reur » Sa­mine Aïd Ah­med, 28 ans, qui nie les faits, et « le guet­teur », Al Haïr Ha­ma­di, 35 ans. L’ama­teu­risme de ces deux Co­mo­riens de Mar­seille, vite re­pé­rés grâce à la vi­déo­sur­veillance et à la té­lé­pho­nie, avait per­mis aux po­li­ciers de re­mon­ter, par­mi d’autres in­ter­mé­diaires mis en cause, jus­qu’au beau­frère du coach Ab­del­ka­der Bel­kha­tir, leur « re­cru­teur ». Et de ti­rer le fil jus­qu’à Ja­nows­ki.

Wo­j­cieh Ja­nows­ki fait fi­gure de prin­ci­pal ac­cu­sé dans le pro­cès de l’as­sas­si­nat de sa belle-mère, Hé­lène Pas­tor-Pal­lan­ca.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.