Les bars ont dû s’adap­ter

La Ligue des cham­pions est dé­sor­mais dif­fu­sée en ex­clu­si­vi­té sur une nou­velle chaîne.

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS - JULES ROUSSET, PA­TRON D’UN BAR À PA­RIS SÉ­BAS­TIEN NIETO

« ON A HUIT ÉCRANS, PLUS DE CENT PER­SONNES QUI PEUVENT VE­NIR. C’EST NOTRE FONDS DE COM­MERCE. »

Ils pour­raient être les grands ga­gnants du dé­but de sai­son. Les bars de l’Hexa­gone de­vraient conti­nuer à sur­fer sur la vague du Mon­dial grâce à la Ligue des cham­pions, à ses belles af­fiches pour les clubs fran­çais et, sur­tout, à l’ar­ri­vée sur le pe­tit écran du nou­vel ac­teur prin­ci­pal : RMC Sport. Pour les trois pro­chaines sai­sons, jus­qu’en juin 2021 donc, la C1 est en ex­clu­si­vi­té sur la chaîne dé­jà dé­ten­trice des droits de la Pre­mier League (la D1 an­glaise). Deux solutions s’offrent aux fans de football : l’abon­ne­ment à do­mi­cile (lire ci-contre) ou la sor­tie entre ami(e)s dans les bars.

Au Thirs­ty Mad Cat (Pa­ris, IIe), comme dans tous les bis­trots de Pa­ris et d’ailleurs, on s’est donc abon­né à une nou­velle chaîne. « On a tout : BeIN Sports, Ca­nal +, Eu­ro­sport et main­te­nant RMC Sport, dé­taille Jules Rous­sel, di­rec­teur du bar. Pour s’abon­ner, c’était juste un bou­ton sur la té­lé­com­mande et ça s’est presque fait au­to­ma­ti­que­ment. J’at­tends quand même la fac­ture de sep­tembre pour connaître le prix. » Pour les pro­fes­sion­nels, RMC Sport pro­pose une for­mule écrans illi­mi­tés à 165 € par mois. Ce ta­rif se rap­proche de ses concur­rents dif­fu­seurs de sport. Au to­tal, pour un bar avec plus de huit té­lé­vi­seurs, la fac­ture men­suelle s’élève à en­vi­ron 500 € par mois pour avoir le droit de dif­fu­ser toutes les chaînes spor­tives.

« C’est le jeu et je le trouve nor­mal, concède Jules Rous­sel. On a huit écrans, plus de cent per­sonnes qui peuvent ve­nir voir les matchs. C’est notre fonds de com­merce. Sur cer­tains matchs de Coupe du monde, 300 à 400 per­sonnes sont pas­sées. » Re­gar­der la ren­contre et consom­mer. « L’am­biance d’un pub à l’an­glaise est plus joyeuse, confie Ben­ja­min, fan de foot qui fré­quente ré­gu­liè­re­ment le bou­le­vard de Cli­chy (Pa­ris IXe), ar­tère rem­plie de lieux de dif­fu­sion. C’est sûr que je ne m’abon­ne­rai pas à RMC, donc je vais faire comme pen­dant le Mon­dial et ve­nir les soirs de match du PSG. » Un cas qui n’est sans doute pas unique. En at­ten­dant que RMC Sport par­vienne à convaincre le plus grand nombre, la Ligue des cham­pions pour­rait donc faire le bon­heur des es­ta­mi­nets de France.

Pa­ris (IIe), le 15 sep­tembre. Au Thirs­ty Mad Cat, on n’a pas hé­si­té une seule se­conde pour s’abon­ner à RMC Sport et en faire pro­fi­ter les ama­teurs de foot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.