Ré­glé comme une pen­dule

Le Parisien (Essonne) - - QQR QU'EST-CE QU'ON REGARDE ? - PIERRE VAVASSEUR

Pour un coup d’es­sai, ce fut un coup de maître. En 1973, un dis­tin­gué cri­tique de cinéma, Ber­trand Ta­ver­nier, tourne son pre­mier film, « l’Hor­lo­ger de Saint-Paul », adap­té d’un ro­man de Si­me­non. L’his­toire de Mi­chel Des­combes (Phi­lippe Noi­ret), quit­té par sa femme et à qui la po­lice vient an­non­cer que son fils est en fuite après avoir tué le gar­dien de l’usine où tra­vaille sa pe­tite amie. Mi­chel dé­couvre peu à peu qu’il ne sait rien de ce ga­min. Aus­si­tôt cou­ron­né du prix Louis-Del­luc, le Gon­court du cinéma, ce film re­pose sur le re­mar­quable duo que consti­tuent Phi­lippe Noi­ret et Jean Ro­che­fort dans le rôle du com­mis­saire Gui­boud. Mais c’est aus­si un por­trait au pe­tit point de la so­cié­té fran­çaise d’alors, mal­me­née par la crise.

« L’HOR­LO­GER DE SAINT-PAUL », drame fran­çais de Ber­trand Ta­ver­nier (1974), avec Phi­lippe Noi­ret, Jean Ro­che­fort… 1 h 45.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.