« Dans les an­nées 1970-1980, on di­sait que c’était un vil­lage de fous » MOI­GNY-SUR-ÉCOLE

Xa­vier Du­goin, an­cien sé­na­teur, a as­sis­té à l’inau­gu­ra­tion d’une plaque avec les noms des maires et ad­joints de Moi­gny de­puis 1790, qui rap­pelle un cli­mat po­li­tique par­fois in­stable.

Le Parisien (Essonne) - - ESSONNE - PAR SÉ­BAS­TIEN MORELLI XA­VIER DU­GOIN, AN­CIEN SÉ­NA­TEUR DE L’ES­SONNE LePa­ri­sien_91

« ILS SE BATTAIENT AU CONSEIL MUNICIPAL, TOUT LE MONDE S’ENGUEULAIT. IL N’Y AVAIT PAS DE MA­JO­RI­TÉ. DU COUP, LES BUD­GETS N’ÉTAIENT PAS VO­TÉS »

«Cette plaque a pour vo­ca­tion de prendre la me­sure du temps qui passe et de rendre hom­mage aux maires et ad­joints suc­ces­sifs », dé­clare Pas­cal Si­mon­not, maire (SE) de Moi­gny-surE­cole. L’édile a inau­gu­ré sa­me­di une plaque re­cen­sant les noms des 35 maires et de leur cin­quan­taine d’ad­joints, qui se sont suc­cé­dé à la tête de la ville de­puis 1 790.

Un tra­vail qui a pris près de deux ans afin de re­trou­ver tous les noms au sein des archives mu­ni­ci­pales, des dé­li­bé­ra­tions… Dans cette tâche, Pas­cal Si­mon­not a été ai­dé par la conseillère mu­ni­ci­pale Vé­ro­nique Ro­vel­la et son ma­ri Jean-Marc. « Nous avons en­suite tout mi­nu­tieu­se­ment vé­ri­fié au­près du conser­va­teur des archives dé­par­te­men­tales de Cha­ma­rande, pré­cise l’édile. Il était im­por­tant de ne pas se trom­per, que la plaque ne soit pas re­mise en cause. »

Cette idée, Pas­cal Si­mon­not, maire de­puis 1995, l’avait en tête de­puis long­temps. « Les an­ciens, qui ont la mé­moire de l’his­toire com­men­çaient à se faire rares. Quand j’ai été élu pour la pre­mière fois, cinq de mes pré­dé­ces­seurs étaient en vie. Au­jourd’hui, il ne reste plus que Ro­land De­neu­ville, qui di­ri­gea la com­mune de 1954 à 1959. Il était temps. »

Xa­vier Du­goin, res­pon­sable po­li­tique pas­sé par tous les man­dats lo­caux en Es­sonne de­puis les an­nées 1980, se sou­vient de l’his­toire très « agi­tée » de la com­mune de Moi­gny­sur-Ecole. « Dans les an­nées 19701980, il y avait un mi­cro­cli­mat. On di­sait que c’était un vil­lage de fous. Ils se battaient au conseil municipal, tout le monde s’engueulait, il n’y avait pas de ma­jo­ri­té. Du coup, les bud­gets n’étaient pas vo­tés et étaient ins­crits d’of­fice par le pré­fet. »

Ef­fec­ti­ve­ment, en li­sant la plaque, on peut voir que dans ces an­nées-là, alors que Moi­gny compte moins de 1 000 ha­bi­tants, au­cun man­dat de maire ne va jus­qu’à son terme.

« Quand je suis ar­ri­vé, il y avait des com­bats de pro­prié­taires ter­riens entre quelques fa­milles, se sou­vient Pas­cal Si­mon­not. C’était à ce­lui qui al­lait an­nexer tel che­min com­mu­nal pour agran­dir son ex­ploi­ta­tion. Nous avons en­ter­ré et apai­sé tout ça. »

Et sur la plaque, il reste en­core de la place pour ins­crire le nom de ses suc­ces­seurs…

Moi­gny-sur-Ecole, sa­me­di. Le maire, Pas­cal Si­mon­not (au centre), a inau­gu­ré une plaque en sou­ve­nir de tous les maires et ad­joints de­puis 1790, en­tou­ré de ses co­lis­tiers, Yan­nick Fou­chet, Na­tha­lie Ar­ri­go­ni, Es­tre­la De­zert et Jé­rôme Mé­nard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.