« La pro­pre­té, ce n’est pas que faire le mé­nage »

Ch­loé Ca­ra­dec, ap­pren­tie de 22 ans

Le Parisien (Essonne) - - ÉCO À LA UNE - CY­RIL PE­TER

« C’EST LE SEC­TEUR qui vous choi­sit. Après, on s’y at­tache. » Ch­loé Ca­ra­dec, large sou­rire et re­gard pé­tillant, a at­ter­ri dans la pro­pre­té un peu par ha­sard. « Au dé­part, je vou­lais faire pré­pa­ra­trice en phar­ma­cie. Mais ça ne re­crute pas », ra­conte l’ap­pren­tie de 22 ans, ori­gi­naire de Mai­sons-Al­fort (Val-de-Marne).

Avant de pas­ser le bac sa­ni­taire et so­cial, Ch­loé se lance dans des re­cherches sur In­ter­net. Et flashe sur le Bre­vet de tech­ni­cien su­pé­rieur (BTS, bac + 2) mé­tiers des ser­vices à l’en­vi­ron­ne­ment (MSE). « Le net­toyage, et pour­quoi pas ? », se dit-elle alors, sé­duite par l’au­to­no­mie et la po­ly­va­lence des sa­la­riés.

« On n’y vient pas par vo­ca­tion mais parce qu’il y a du tra­vail, ana­lyse Ma­ga­li Me­le­notte, la di­rec­trice de son centre de for­ma­tion d’ap­pren­tis (CFA) à Ville­juif (Val-de-Marne). Cette an­née, on a 375 offres d’apprentissage pour en­vi­ron 300 can­di­dats. Et à la fin de la for­ma­tion, on est sûr d’avoir un em­ploi. »

De­puis trois ans, Ch­loé na­vigue entre école et en­tre­prise. En BTS, c’est à la Mai­rie de Pa­ris qu’elle met en pra­tique ses connais­sances. « On tra­vaille pour le col­lec­tif, pour le bien-être de tous », sou­ligne l’ex-as­sis­tante char­gée des sta­tis­tiques des dé­chets de verre. Ce qu’elle a pré­fé­ré lors de cette ex­pé­rience ? Sen­si­bi­li­ser des élèves de pri­maire à la col­lecte sé­lec­tive.

Dé­sor­mais en li­cence (bac + 3) res­pon­sable dé­ve­lop­pe­ment, hy­giène, pro­pre­té et ser­vices, la Fran­ci­lienne pour­suit son apprentissage à l’Ins­ti­tut Pas­teur à Pa­ris (XVe), pour le compte d’Onet, pre­mier em­ployeur du sec­teur. Payée 80 % du smic, elle as­siste la res­pon­sable de site, deux à trois se­maines par mois. L’une de ses mis­sions consiste à réa­li­ser des de­vis. « Je cal­cule au m2 le prix à payer se­lon le nombre d’heures tra­vaillées et d’agents à mo­bi­li­ser », illustre-t-elle.

COMP­TA­BI­LI­TÉ ET MAR­KE­TING

Cette an­née, l’ap­pren­tie jon­gle­ra entre des cours de comp­ta­bi­li­té, de ges­tion des res­sources hu­maines, de mar­ke­ting et d’an­glais. Sans ou­blier la base : ma­nier au­to­la­veuse, mo­no­brosse et autre ma­té­riel de net­toyage sur car­re­lage, mo­quette ou par­quet. « C’est im­por­tant de sa­voir ce que fait l’agent même si on vise des postes à res­pon­sa­bi­li­tés », ob­serve Ch­loé. A moyen terme, elle se ver­rait bien di­rec­trice d’agence. Un poste qui re­quiert des com­pé­tences trans­ver­sales. « On gère à la fois les res­pon­sables de sites et un ca­ta­logue clients. Donc on fait de la ges­tion des res­sources hu­maines, du com­mer­cial, du contrôle qua­li­té », énu­mère-telle.

« L’évo­lu­tion est ra­pide. Au bout de cinq ans d’ex­pé­rience, je di­ri­geais 200 per­sonnes », té­moigne son for­ma­teur Bruno Ri­cot­ta, ex-res­pon­sable d’ex­ploi­ta­tion pas­sé par la case agent. « Si on se donne les moyens, on peut grim­per », ajoute Ch­loé. Peu im­porte le re­gard des autres qui, se­lon elle, mé­con­naissent la pro­pre­té. « Les jeunes se fo­ca­lisent sur des dé­tails comme le ra­mas­sage de pou­belles. Mais la pro­pre­té, ce n’est pas que faire le mé­nage », as­sure-t-elle.

Et ses amis, qu’en pen­sen­tils ? « Ils sont in­té­res­sés quand je leur parle de ce que je fais. » « Il faut me les en­voyer ! bon­dit sa di­rec­trice de CFA. Il reste des places ! »

Mar­di 18 sep­tembre de 9 h 30 à 12 h 30, 8, place Sal­va­dor Al­lende à Cré­teil (Val-deMarne). Mer­cre­di 19 sep­tembre de 14 heures à 17 heures, 20, rue d’Is­sy à Bou­lo­gneBillan­court (Hauts-de-Seine). Jeu­di 20 sep­tembre de 14 heures à 17 heures,

35, bou­le­vard du Port à Cer­gyPon­toise (Val-d’Oise). Ren­sei­gne­ments sur le site In­ter­net www.en­tre­prises.cci­pa­ris-idf.fr.

Jus­qu’au 28 sep­tembre Le prix de l’en­tre­pre­neur so­cial

In­no­va­tion, via­bi­li­té éco­no­mique et im­pact so­cial en France : voi­ci les trois cri­tères de sé­lec­tion de la 11e édi­tion du Prix de l’en­tre­pre­neur so­cial, or­ga­ni­sé par le Bos­ton Con­sul­ting Group. Cette an­née, le ju­ry est com­po­sé des pa­trons de La Poste, En­gie, Vin­ci, ADP ou en­core de la So­cié­té Gé­né­rale. Le vain­queur se­ra conseillé par le BCG afin de « chan­ger d’échelle », pro­met l’or­ga­ni­sa­teur.

Les can­di­da­tures sont ou­vertes jus­qu’au 28 sep­tembre sur le site du BCG : www.bcg.com.

Le livre S’ex­pa­trier, mode d’em­ploi

Singapour, Nor­vège et Nou­velle-Zé­lande forment le po­dium des meilleurs pays pour s’ex­pa­trier, se­lon un clas­se­ment HSBC, ci­té dans ce guide pra­tique du Pe­tit Fu­té. De la pré­pa­ra­tion jus­qu’au re­tour en France, tous les thèmes de l’ex­pa­tria­tion y sont abor­dés : dé­marches ban­caires, fis­ca­li­té, re­cherche d’em­ploi, co­ti­sa­tion pour la re­traite, ra­pa­trie­ment du patrimoine… L’ou­vrage illus­tré, qui se nour­rit de por­traits d’ex­pat’, liste les ins­ti­tuts et or­ga­nismes fran­çais pré­sents à l’étran­ger ou en­core les sites et blogs spé­cia­li­sés. Une mine d’or pour réus­sir cette aven­ture.

Guide de l’ex­pa­tria­tion, Pe­tit Fu­té, 187 p., 9,90 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.