Au Yé­men, la guerre et la fa­mine par pro­cu­ra­tion

Saou­diens pro­gou­ver­ne­men­taux et Ira­niens al­liés des re­belles hou­this s’af­frontent de­puis plus de trois ans dans cet Etat que la guerre rend en­core plus mi­sé­rable. Cinq mil­lions d’en­fants souffrent dé­sor­mais de fa­mine se­lon les ONG.

Le Parisien (Essonne) - - PO­LI­TIQUE - PAR PHI­LIPPE MARTINAT

UNE MÈCHE en­flam­mée sur un ba­ril de pé­trole. Voi­là à quoi fait pen­ser au­jourd’hui le Yé­men, un pays vaste comme la France et peu­plé de 28 mil­lions d’ha­bi­tants, ni­ché dans le coin sud-ouest de la pé­nin­sule Ara­bique, entre la mer Rouge et l’océan In­dien.

Par­tie du­rant l’An­ti­qui­té du royaume de Sa­ba, le Yé­men a de­puis long­temps ou­blié son sur­nom d’Ara­bie heu­reuse. De­puis plus d’un de­mi-siècle, ce pays est le théâtre de convul­sions po­li­tiques de plus en plus san­glantes. Et, dé­sor­mais, d’une fa­mine d’une am­pleur sans pré­cé­dent.

Le cau­che­mar com­mence en 2014 quand se dé­clenche une vé­ri­table guerre, après que les hou­this (des chiites sou­te­nus par l’Iran et le Hez­bol­lah li­ba­nais) s’em­parent d’une large frac­tion du ter­ri­toire, dont la ca­pi­tale Sa­naa. Re­plié à Aden, le gou­ver­ne­ment ap­pelle à la res­cousse une coa­li­tion de pays arabes voi­sins conduite par l’Ara­bie saou­dite.

DES BÉ­BÉS « TROP FAIBLES POUR PLEU­RER »

« Au Yé­men, Saou­diens et Ira­niens se livrent à une guerre par pro­cu­ra­tion », analyse l’uni­ver­si­taire La­ra Al Rai­si, au­teur d’un livre* dé­cri­vant l’an­ta­go­nisme entre le royaume sun­nite arabe et la Ré­pu­blique is­la­mique perse, ber­ceau du chiisme. Leur ri­va­li­té et l’ef­fon­dre­ment des struc­tures éta­tiques ont fa­vo­ri­sé l’ex­pan­sion des groupes is­la­mistes, dont Al­Qaï­da, bien im­plan­té au Yé­men.

« En in­ter­ve­nant, l’Ara­bie saou­dite pen­sait ré­gler le pro­blème en quelques mois, mais elle s’est en­li­sée dans une guerre dont on ne voit plus comment elle va sor­tir », re­lève La­ra Al Rai­si. Les bom­bar­de­ments aé­riens ne suf­fisent pas à ve­nir à bout des re­belles dis­si­mu­lés dans la po­pu­la­tion, d’où une suc­ces­sion de ba­vures. Af­fai­blis, les hou­this n’hé­sitent pas à en­rô­ler des en­fants et à truf­fer le ter­rain de mines. Le conflit a dé­jà fait 10 000 morts. Se­lon l’ONG Save the Chil­dren, plus de cinq mil­lions d’en­fants sont en train de mou­rir de fa­mine ! « Dans un hô­pi­tal que j’ai vi­si­té dans le nord du Yé­men, les bé­bés étaient trop faibles pour pleu­rer », a dé­cla­ré Helle Thor­ning-Sch­midt, di­rec­trice gé­né­rale de l’ONG. La com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, qui tente de re­lan­cer les pour­par­lers de paix, ob­serve avec in­quié­tude ce conflit dans une ré­gion où tran­site près du tiers du pé­trole mon­dial. Et où, se­lon l’ONU, se joue presque in­co­gni­to « la pire crise hu­ma­ni­taire au monde ». IRAK IS­RAËL

* « Iran-Ara­bie saou­dite : le Choc des ti­tans », Ed. Erick Bonnier ÉGYPTE 250 km ÉTHIO­PIE DJIBOUTI

I AB­DUL-MA­LIK AL-HOU­THI

Chef des re­belles hou­this

Agé de 39 ans, il est le fils d’un haut di­gni­taire re­li­gieux zaï­dite.

Il a été dé­cla­ré mort dans un bom­bar­de­ment en 2009, à tort semble-t-il. En 2016, il s’est au­to­pro­cla­mé « guide de la ré­vo­lu­tion » et a re­fu­sé de ve­nir à Ge­nève né­go­cier une sor­tie de crise le 8 sep­tembre der­nier sous l’égide de l’ONU.

I

Le sou­tien ira­nien des hou­this

Le Guide su­prême de la ré­vo­lu­tion is­la­mique est le vé­ri­table chef mil­lions Deux mil­lions ne sont plus sco­la­ri­sés. Guerre entre les forces du royaume du Yé­men (su­distes sou­te­nus par l’Ara­bie saou­dite) et celles de la Ré­pu­blique arabe du Yé­men (nor­distes sou­te­nus par l’Egypte).

La Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique et po­pu­laire du Yé­men (sud) et la Ré­pu­blique arabe du Yé­men (nord) sont uni­fiées.

Guerre ci­vile op­po­sant les forces de la Ré­pu­blique du Yé­men (uni­fiée) et les sé­pa­ra­tistes yé­mé­nites du sud. La ten­ta­tive de sé­ces­sion échoue et la réuni­fi­ca­tion fi­nale du pays est si­gnée en 2010. Le conflit a fait 10 000 morts.

Se sen­tant mar­gi­na­li­sés sur le plan po­li­tique, éco­no­mique et re­li­gieux, les hou­this se livrent à une sé­rie d’in­sur­rec­tions à par­tir de leur fief de Saa­da.

En dé­cembre, l’ex-pré­sident Sa­leh, qui s’était rap­pro­ché des Saou­diens après avoir été al­lié des hou­this, est tué par ces der­niers.

A la suite du ren­ver­se­ment par les hou­this (sou­te­nus par l’Iran) du pré­sident Abd Rab­bo Man­sour Ha­di, une coa­li­tion d’une di­zaine de pays arabes me­née par l’Ara­bie saou­dite in­ter­vient au Yé­men : c’est l’opé­ra­tion Tem­pête dé­ci­sive.

Sa­naa (Yé­men), le 3 sep­tembre. Une pe­tite Yé­mé­nite ra­chi­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.