Qui sont les hou­this ?

Le Parisien (Essonne) - - PO­LI­TIQUE - ARA­BIE SAOU­DITE IRAN

SOUDAN ÉRYTHRÉE KOWEÏT BAHREÏN QA­TAR

ÉMI­RATS ARABES UNIS OMAN CE MOU­VE­MENT po­li­tique re­li­gieux et mi­li­taire, né dans les mon­tagnes du Nord-Ouest, a pris le nom des membres de la fa­mille qui le di­rige. Ab­dul-Ma­lik al-Hou­thi en a pris la tête après la mort de son frère Hus­sein Ba­dred­dine, tué en 2004 lors de l’in­sur­rec­tion hou­thie. D’autres membres de la fra­trie, comme Ya­hia Ba­dred­dine, forment les cadres du groupe ap­pe­lé of­fi­ciel­le­ment An­sar Al­lah (les par­ti­sans de Dieu). Le mou­ve­ment hou­thi se ré­fère ex­pli­ci­te­ment au zaï­disme, un des trois cou­rants du chiisme, le plus proche du sun­nisme. Les hou­thistes re­pré­sentent moins de 10 % de la po­pu­la­tion yé­mé­nite, mais le zaï­disme a tou­jours été très in­fluent dans le pays.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.