« Il y a eu un manque d’an­ti­ci­pa­tion »

Vincent Gué­rin se montre in­quiet pour l’en­tre­jeu pa­ri­sien, qui a souf­fert face à Li­ver­pool.

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR BER­TRAND MÉTAYER

L’AN­CIEN mi­lieu de ter­rain du PSG (1992-1998) pense qu’il faut se po­ser les bonnes ques­tions.

Est-ce que le ni­veau du mi­lieu de ter­rain pa­ri­sien est in­quié­tant pour la suite de la sai­son ? VINCENT GUÉ­RIN.

Pour la L 1, Pa­ris n’a pas trop de sou­ci à se faire mais, pour la Ligue des cham­pions, c’est vrai­ment plus pro­blé­ma­tique. Il y a moins de maî­trise qu’au­pa­ra­vant. Thia­go Mot­ta n’a pas été rem­pla­cé et, à Li­ver­pool, l’ab­sence de Ver­rat­ti a coû­té cher en termes et de tech­ni­ci­té. On ne sent pas de conni­vence et d’har­mo­nie entre les joueurs qui évo­luent dans l’en­tre­jeu. Il y a eu un es­sai avec Mar­quin­hos, Di Ma­ria et Ra­biot mais bon… il y a beau­coup trop de dis­tance entre les lignes, on sent que ce n’est pas maî­tri­sé. Même face à une équipe plus faible que Li­ver­pool, ce­la au­rait été com­pli­qué.

Est-ce sur­pre­nant de voir Pa­ris évo­luer avec deux joueurs qui ne sont pas à leurs postes ?

Ce­la va de pair avec le re­cru­te­ment. Il y a deux ans, lors de la prise de fonc­tions d’Eme­ry, sont ar­ri­vés des joueurs comme Kry­cho­wiak ou Je­sé qui sont en des­sous du ni­veau es­pé­ré au PSG. Pour un club de cette sta­ture, les pro­fils ci­blés doivent amé­lio­rer et en­ri­chir l’équipe. Ce­la n’a pas été le cas. On voit donc une sorte de bri­co­lage sur le ter­rain. Le re­cru­te­ment ini­tié par Leo­nar­do avec Ibra­hi­mo­vic, Max­well, Thia­go Sil­va, Thia­go Mot­ta était ar­ri­vé à échéance. Il y a eu un manque d’an­ti­ci­pa­tion.

Quelles sont les so­lu­tions pour Tu­chel ?

Il va de­voir se dé­mer­der (Il rit). Au­jourd’hui, il pa­raît im­pos­sible de re­trou­ver une équipe avec la maî­trise ob­ser­vée du temps de Laurent Blanc. Il n’y a pas de com­plé­men­ta­ri­té et on ne voit pas comment la trou­ver. On est mi-sep­tembre et il n’y a pas de mi­lieu qui émerge. Tu­chel a dé­cla­ré que Mar­quin­hos avait un ave­nir à ce poste, ce­la me semble dé­jà ca­duc. C’est in­croyable que, dans un club comme le PSG, on se pose ce genre de ques­tion alors que la sai­son a re­pris de­puis un mois et de­mi. Il peut chan­ger de tac­tique, mais l’ani­ma­tion d’une équipe ne dé­pend pas uni­que­ment d’un sys­tème, ce sont les joueurs qui la font. Tu­chel va de­voir trou­ver la bonne re­cette. Et si Pa­ris a les am­bi­tions d’al­ler loin en Ligue des cham­pions, il va fal­loir se po­ser les bonnes ques­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.