Lu­ze­nac ré­cu­père 2 000 €

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS - R.F.

Deux mille eu­ros de pré­ju­dice mo­ral. C’est ce que la Ligue de foot­ball pro­fes­sion­nel (LFP) de­vra ver­ser au club arié­geois de Lu­ze­nac, au­jourd’hui en Ré­gio­nal 1, la sixième di­vi­sion fran­çaise. Le­quel ré­cla­mait 39,5 M€. Ain­si en a dé­ci­dé le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Tou­louse (Haute-Ga­ronne) dans un ju­ge­ment ren­du hier.

L’af­faire re­monte à l’été 2014. Après avoir ob­te­nu sur le ter­rain sa mon­tée en Ligue 2, le club arié­geois se voit re­fu­ser son ac­ces­sion au monde pro­fes­sion­nel pour des rai­sons ad­mi­nis­tra­tives et fi­nan­cières.

LA COM­MIS­SION JU­GÉE IN­COM­PÉ­TENTE

Après une pro­cé­dure de quatre ans, la jus­tice vient de don­ner rai­son à Lu­ze­nac en iden­ti­fiant deux fautes com­mises par la LFP dont l’une concerne une prise de po­si­tion « an­ti-Lu­ze­nac » de Fré­dé­ric Thi­riez, pré­sident de la Ligue à cette époque.

Le se­cond mo­tif poin­té par la jus­tice est beau­coup plus pro­fond. Se­lon le tri­bu­nal, la com­mis­sion de contrôle des clubs pro­fes­sion­nels n’au­rait pas dû « pro­non­cer une me­sure d’in­ter­dic­tion d’ac­ces­sion à l’en­contre des clubs », le 5 juin 2014, car elle n’était pas com­pé­tente pour le faire.

En mai 2017 dé­jà, le club py­ré­néen avait ob­te­nu 15 000 € d’in­dem­ni­tés au­près de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de foot­ball.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.