Ces ly­céens ont ap­pris à éva­cuer un bus

La so­cié­té de transports Tice a or­ga­ni­sé un exer­cice de sé­cu­ri­té en si­mu­lant l’in­cen­die d’un car au ly­cée Na­dar.

Le Parisien (Essonne) - - ES­SONNE EVRY COR­BEIL YERRES - PAR NI­CO­LAS GOI­NARD

UN CAR AT­TA­QUÉ. Les pro­jec­tiles ? Des bal­lons de bau­druche rem­plis d’eau. Les as­saillants ? Des pro­fes­seurs amu­sés d’être dans le rôle des cas­seurs. A bord du vé­hi­cule, des ly­céens qui sou­rient eux aus­si. « C’est pas bien de caillas­ser », lâche, ta­quin, l’un des ado­les­cents. Hier, les élèves du ly­cée pro­fes­sion­nel Na­dar ont par­ti­ci­pé, pour la pre­mière fois, à un test d’éva­cua­tion or­ga­ni­sé par la so­cié­té de transports Tice.

Ce type d’opé­ra­tion a été créé il y a une quin­zaine d’an­nées par Pa­tri­cia Alves, res­pon­sable du pôle dé­ve­lop­pe­ment so­cial de la so­cié­té. « Au dé­but, c’était des­ti­né aux CM 2 et aux 6e pour dé­dra­ma­ti­ser le fait qu’ils de­vaient prendre le bus pour al­ler au col­lège et leur rap­pe­ler les règles de sé­cu­ri­té, ex­plique-t-elle. Par exemple, ne pas cou­rir à cô­té du bus, sa­voir où se trouvent les angles morts. »

Pour la pre­mière fois, un bus a donc sta­tion­né dans la cour de ré­créa­tion. Le contact a été pris grâce à Ou­mar Syl­la, pro­fes­seur d’éco-ges­tion qui est aus­si un an­cien salarié de la Tice : « J’y ré­flé­chis­sais de­puis long­temps car le ly­cée a une sec­tion mé­tiers de la sé­cu­ri­té. » La dé­mons­tra­tion a d’ailleurs été adap­tée à ces élèves qui se forment à ai­der les autres. Une ma­chine à fu­mée a no­tam­ment été ins­tal­lée à l’ar­rière du vé­hi­cule. Un en­sei­gnant l’ac­tionne. Les élèves se pré­ci­pitent. « Oh, j’ai eu peur », ré­agit une ado­les­cente. Tous ont cou­ru sans ré­flé­chir. Sans re­gar­der en des­cen­dant du vé­hi­cule, s’il n’y avait pas de voi­ture qui dé­pas­sait. « Le deuxième es­sai est sou­vent plus réus­si », note Pa­tri­cia Alves. Un élève est dé­si­gné pour jouer le rôle d’une per­sonne à mo­bi­li­té ré­duite que les autres doivent ai­der.

Pour la so­cié­té de trans­port, ce genre d’évé­ne­ment est aus­si l’oc­ca­sion de créer un dia­logue avec ces jeunes. « Nous avons consta­té une baisse des in­ci­dents de­puis que nous fai­sons des tests d’éva­cua­tion », pour­suit la res­pon­sable.

Au to­tal, mar­di et hier, près de 200 élèves de se­conde et de pre­mière an­née de CAP au­ront pris le bus sans bou­ger du ly­cée.

« OH, J’AI EU PEUR » UNE ADO­LES­CENTE

Dra­veil, hier. Des tests d’éva­cua­tion ont été me­nés pen­dant deux jours au­près de 200 élèves.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.