Clair et net

Le Parisien (Essonne) - - FAIT DU JOUR - DE FRÉ­DÉ­RIC VÉZARD

Le dis­po­si­tif d’al­lè­ge­ment des co­ti­sa­tions sa­la­riales avait été an­non­cé par Em­ma­nuel Ma­cron lors de la cam­pagne pré­si­den­tielle. Il a contri­bué à son élec­tion. Dix-sept mois plus tard, il va se tra­duire, pour tous les ac­tifs du sec­teur pri­vé, par un gain réel de pou­voir d’achat. Clair et net. Comme la phi­lo­so­phie qui sous-tend cette ré­forme. Pour don­ner un coup de fouet à l’éco­no­mie fran­çaise, le pré­sident de la Ré­pu­blique mise sur les quelque 19 mil­lions de femmes et hommes qui tra­vaillent dans le sec­teur pri­vé. Fonc­tion­naires et re­trai­tés ont toutes les rai­sons de se sen­tir mal­trai­tés. L’op­tion peut être contes­tée pour des rai­sons po­li­tiques ou théo­riques, mais elle a le mé­rite de ne pré­sen­ter au­cune am­bi­guï­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.