Bien­ve­nue au pays ima­gi­naire

Créé par le clown russe Sla­va Po­lu­nin, le Mou­lin jaune cultive une seule de­vise : ne pas gran­dir ! Ce lieu éton­nant, créa­tif et en­chan­té, ouvre ses portes au pu­blic au­jourd’hui.

Le Parisien (Essonne) - - LOISIRS PATRIMOINE - TEXTES : VA­LEN­TINE ROUS­SEAU PHO­TOS : PHI­LIPPE LAVIEILLE

Coin­cé entre la pe­tite gare de VilliersMont­bar­bin (77), le Grand Mo­rin et la zone d’ac­ti­vi­tés de Cré­cy-la-Cha­pelle, le Mou­lin jaune s’im­pose comme une pa­ren­thèse en­chan­tée. Le clown russe Sla­va Po­lu­nin cui­sine ici de­puis 2000 un la­bo­ra­toire de créa­tions ar­tis­tiques. Chaque an­née, ils sont une cin­quan­taine à y pui­ser leur ins­pi­ra­tion et à y res­ter en ré­si­dence pour quelques jours. Le parc ou­vri­ra de­main pour un pique-nique aux cou­leurs de l’arc-en-ciel. Si le mou­lin n’est pas vi­si­table, on dé­am­bule et on se pré­lasse dans les jar­dins, nés de l’ima­gi­naire du clown. Un monde qui a ins­crit sa de­vise en russe, sur le sol : « Ne gran­dis pas, c’est un piège ».

JAR­DINS CO­LO­RÉS

La grande porte d’en­trée en bois sculp­té est flan­quée de deux clowns verts en mé­tal. Bien­ve­nue en en­fance. Le pas­sage sous la gly­cine mène au pre­mier jar­din, le blanc. Le plus ro­man­tique, avec ses hor­ten­sias im­ma­cu­lés, sa per­go­la in­dienne sur la­quelle peuvent grim­per des ar­tistes. Sur un bas­sin d’eau en forme de lune trône un banc, un kiosque. La mai­son an­glaise Vic­to­ry house est une bi­blio­thèque d’ou­vrages sur les parcs et ca­banes ex­tra­or­di­naires. Une ba­lan­celle en­tou­rée de ro­siers clot cette touche bu­co­lique tout en den­telle.

En se re­tour­nant, près de la ri­vière, des pi­chets de li­quide vio­let sont sus­pen­dus à un arbre, près d’une fe­nêtre ou­verte sur le Grand Mo­rin, pour contem­pler la na­ture. En avril, le Mou­lin Jaune a or­ga­ni­sé une jour­née « fe­nêtres ou­vertes », un pied-de-nez aux tra­di­tion­nelles portes ou­vertes. Ces fe­nêtres en bois ré­cu­pé­rées sur un chan­tier, sont res­tées. Deux vieux châs­sis dé­cré­pits flottent sur l’eau, avec des né­nu­phars en mé­tal à l’in­té­rieur. Les plus grandes sont quant à elles po­sées comme des portes, avec des voi­lages blancs, sur le pon­ton qui che­mine le long de la ri­vière.

Les jar­dins se suc­cèdent tout en lon­gueur, au bord de l’eau. « Le Mou­lin jaune sym­bo­lise un art de vivre qui mêle créa­tion, na­ture et vie quo­ti­dienne, ra­conte Sa­ra Lubt­chans­ky, de l’équipe du site. Ici, on aime prendre son temps, faire la fête. »

On tra­verse le jar­din jaune — la cou­leur pré­fé­rée de Sla­va. Le mou­lin l’est aus­si, peint de jo­lies fresques en­fan­tines réa­li­sées par des ar­tistes de rue bré­si­liens. Des chaises sont sus­pen­dues dans un ce­ri­sier ja­po­nais, un lit en guise de barque flotte sur le Grand Mo­rin et sur un pon­ton, on peut faire trem­pette dans un sau­na fa­bri­qué avec sept ton­neaux.

Dans le jar­din vio­let pousse de la ver­veine de Bue­nos Aires et de la la­vande, dans le jar­din gi­tan trône une rou­lotte co­lo­rée. Le jar­din noir est dé­co­ré d’un pia­no sur­mon­té d’une grande aile cal­ci­née.

UNE MAI­SON OF­FERTE PAR DES MOINES CO­RÉENS

Le Mou­lin Jaune est clas­sé jar­din re­mar­quable, le contraire eut été in­juste et les en­fants ne sup­portent pas l’in­jus­tice. La dé­am­bu­la­tion s’achève par une ton­nelle sous la­quelle sont sus­pen­dues par des fils des tasses et une théière, fa­çon « Alice aux Pays des Mer­veilles ». Tout près, une pe­tite mai­son co­réenne se rem­plit de théières rap­por­tées d’Asie. « Cette mai­son m’a été of­ferte par des moines co­réens, aux­quels je don­nais ré­gu­liè­re­ment des billets pour ve­nir voir mon Sla­va’s snow show en Co­rée », se ré­jouit le clown, sou­cieux de « cé­lé­brer la vie à chaque ins­tant ».

« Les dix pre­mières an­nées, on a vé­cu sans montre, sans horloge, sans mi­roir, ra­conte l’ar­tiste qui a créé l’Aca­dé­mie des fous (lire ci-contre). Ici on ne vieillit pas, le temps est sus­pen­du. »

▣ Le Mou­lin jaune, sente du mou­lin Ni­cole, à Cré­cy-la­Cha­pelle (77). Pique-nique de l’au­tomne, de­main, de mi­di à 19 heures. En­trée : 15 € (10 € pour les 3-12 ans). Billets en vente jus­qu’à la veille sur mou­lin­jaune.com. Sup­plé­ment de 5 € sur place.

Le Mou­lin jaune — cou­leur pré­fé­rée de son pro­prié­taire — ac­cueille chaque an­née une cin­quan­taine d’ar­tistes en ré­si­dence.

Le blanc do­mine le pre­mier es­pace pay­sa­ger qui s’offre au pu­blic du Mou­lin jaune.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.