Le Pa­ris FC, c’est cos­taud

Le Pa­ris FC ra­mène un bon point de Lens et reste dans le top 5 du clas­se­ment.

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - DE NOTRE EN­VOYÉ SPÉ­CIAL LAURENT PRUNETA À LENS (PAS-DE-CA­LAIS)

NOYÉS au mi­lieu des 26 000 spec­ta­teurs du stade Bol­laert, les sup­por­teurs du Pa­ris FC ont pu se faire en­tendre en fin de match. Ils ont fê­té avec les joueurs cette per­for­mance à Lens (0-0). Pour ses 58 ans hier, le coach Mécha Bazdarevic a donc eu re­çu comme ca­deau ce bon match nul de ses joueurs. Avec l’en­chaî­ne­ment des matchs face à Metz, puis Lens, soit les deux meilleures équipes de L 2, ce­la s’an­non­çait com­pli­qué. Les Pa­ri­siens en res­sortent avec 4 points. Après avoir été les pre­miers à ter­ras­ser le lea­der mes­sin, ils sont aus­si les pre­miers à ve­nir prendre des points cette sai­son à Bol­laert.

« Un match nul ici reste tou­jours un bon ré­sul­tat, es­time Bazdarevic. Je ne peux être que content. On est dans un bon rythme : vic­toire à la mai­son, nul à l’ex­té­rieur. Lens nous a po­sé beau­coup de pro­blèmes et on a souf­fert. Certes, ce n’était pas du grand foot­ball. Mais on n’a pas tri­ché et on a tout don­né. J’au­rais néan­moins ai­mé qu’on montre un peu plus de choses dans le conte­nu. On a une bonne base dé­fen­sive mais on doit en­core s’amé­lio­rer dans le jeu. »

C’est le seul pe­tit bé­mol de la soi­rée. Comme sou­vent cette sai­son à l’ex­té­rieur, le Pa­ris FC n’a pas réus­si à être dan­ge­reux en at­taque. Mais en dé­fense, il a ac­com­pli une pres­ta­tion pleine de so­li­da­ri­té. Dans la li­gnée de celle contre Metz où il avait ré­sis­té à dix contre onze pen­dant près d’une heure. « C’est une très bonne opé­ra­tion, se fé­li­cite Ous­mane Kan­té. Peu d’équipes vien­dront prendre des points ici cette sai­son. Avant cette sé­rie contre les deux pre­miers de L 2, on au­rait si­gné tout de suite pour avoir 4 points. Mais c’est mé­ri­té. Il fal­lait se mon­trer très so­lide dé­fen­si­ve­ment. On tra­vaille tous dur pour les autres, on com­mu­nique beau­coup et ça fonc­tionne. Au bout du compte, on n’a pas concé­dé beau­coup de grosses oc­ca­sions sur ces deux matchs. »

Avant un nou­veau dé­pla­ce­ment vendredi pro­chain à Niort, le Pa­ris FC reste dans le top 5 et montre qu’il pour­ra en­core jouer les trouble-fête cette sai­son.

ON EST DANS ” UN BON RYTHME MÉCHA BAZDAREVIC, EN­TRAέNEUR DU PFC

Stade Bol­laert (Lens), hier. A l’image de No­men­ja­na­ha­ry, le Pa­ris FC offre un vi­sage très so­lide en cette pre­mière par­tie de sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.