Ils sont fous ces sages !

Le Parisien (Essonne) - - LOISIRS - P.C.

comme un souv­ga­niot, ces bei­gnets ronds et su­crés ty­piques de la fête de Ha­nou­ka. Le der­nier spec­tacle de la com­pa­gnie de l’ar­chet et souf­flet est un bi­jou de poé­sie et de fan­tai­sie, qui nous em­barque au coeur de la Po­logne tra­di­tion­nelle. Plus exac­te­ment à Chelm. Car les ha­bi­tants de cette ville, ce sont un peu nos Belges à nous.

Des per­son­nages sym­pa­thiques, mais un peu naïfs, sur­nom­més les sages, cible fa­vo­rite de l’hu­mour ash­ké­naze. Dans un dé­cor tout simple fait de pa­ra­vents en bois, les deux co­mé­diens-mu­si­ciens s’en donnent à coeur joie. Ils sont Bo­ris et Na­ta­sha. Tout en grandes mous­taches, toque en four­rure et fou­lard à fleurs, ils nous ra­content tour à tour les mésa­ven­tures d’un pe­tit gar­çon qui se prend pour un pou­let, du vieux Schle­mil, rê­vant de jouer de l’ac­cor­déon, ou de l’avare Lou­zer, qui croit à la mul­ti­pli­ca­tion de ses cuillers en ar­gent. Chaque conte, bour­ré d’hu­mour ab­surde, est ponc­tué d’in­ter­ludes mu­si­caux mé­lo­dieux et en­traî­nants. On pense aux airs tra­di­tion­nels klez­mers, tzi­ganes mais aus­si aux ri­tour­nelles d’un Tho­mas Fer­sen tant les textes sont drôles et grin­çants. Et ça ne trompe pas. Les pe­tits spec­ta­teurs se bi­donnent, ré­pondent et in­ter­pellent les deux co­mé­diens, ex­cel­lents. Un voyage ju­bi­la­toire au coeur de la culture yid­dish. Alors on dit Ma­zel­tov !

▣ A par­tir de 5 ans.

« Les Sages pas Sages », Théâtre de l’Es­saïon (IVe). Sa­me­di et di­manche à 16 heures. De 10 à 15 €. es­saion-theatre.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.