La piste cy­clable, le royaume des scoo­ters et des mo­tos

Le Parisien (Essonne) - - TRANSPORTS - PAR GRÉ­GO­RY PLESSE

SI J’AVAIS ÉTÉ un po­li­cier as­ser­men­té, j’au­rais pu, en seule­ment trente mi­nutes, dres­ser pour près de 6 000 € d’amendes. Alors que la mai­rie de Pa­ris an­non­ce­ra de­main le lan­ce­ment de la vidéoverbalisation pour que soient da­van­tage res­pec­tés les cou­loirs de bus, les pistes cy­clables et les sas vé­los, nous sommes re­tour­nés, hier ma­tin, sur le bou­le­vard Saint-De­nis (Xe), qua­si­ment bou­ché en per­ma­nence.

LE CODE DE LA ROUTE CONTOURNÉ

C’est pré­ci­sé­ment à cet en­droit qu’en avril, plu­sieurs as­so­cia­tions de cy­clistes s’étaient re­trou­vées pour for­mer une chaîne hu­maine des­ti­née à pro­té­ger la piste cy­clable des in­tru­sions de vé­hi­cules mo­to­ri­sés, et no­tam­ment des scoo­ters et des mo­tos.

Six mois plus tard, ce « hap­pe­ning » ne semble pas avoir eu beau­coup d’ef­fet sur ces der­niers, qui res­tent très nom­breux à em­prun­ter les pistes cy­clables pour re­mon­ter les files de voi­tures et plus en­core à at­tendre le pas­sage du feu au vert en étant po­si­tion­nés sur les sas vé­los.

Entre 9 h 45 et 10 h 15, 64 scoo­ters et mo­tos ont cir­cu­lé sur le bou­le­vard, en di­rec­tion de Ré­pu­blique. Par­mi ceux-ci, 42 ont em­prun­té la piste cy­clable qui, à cet en­droit, n’est si­gna­lée que par un simple coup de pein­ture. Une pra­tique qui semble tel­le­ment ba­nale que même lors­qu’un ca­mion de po­lice est là, seule­ment un scoo­ter sur trois se range dans la voie prin­ci­pale, les deux autres conti­nuant comme si de rien n’était. Trois autres, vi­si­ble­ment tel­le­ment ha­bi­tués à prendre les pistes cy­clables, l’ont em­prun­tée sur toute sa lon­gueur et ce, alors qu’à ce mo­ment pré­cis, la voie prin­ci­pale était to­ta­le­ment dé­ga­gée…

Quant aux 22 autres scoo­ters et mo­tos, l’im­mense ma­jo­ri­té n’a certes pas mis ses roues sur la piste cy­clable, mais n’a en re­vanche pas hé­si­té à « mordre » sur la gauche, et donc à rou­ler à contre­sens pour re­mon­ter jus­qu’au feu rouge. Et les quatre ou cinq qui ont vrai­ment res­pec­té le Code de la route à la lettre sont pas­sés à des mo­ments où au­cune voi­ture ou ca­mion ne se trou­vait sur la voie… Sur le même laps de temps, nous avons éga­le­ment no­té la pré­sence de deux ca­mions de li­vrai­son, sta­tion­nés en « war­ning » sur la piste cy­clable, ain­si que deux voi­tures par­ti­cu­lières. Seule sur­prise « po­si­tive », il n’y a eu que deux re­fus de prio­ri­té à des pié­tons tra­ver­sant un pas­sage pro­té­gé, et qui peut dé­sor­mais vous coû­ter six points de per­mis. D’abord, par une voi­ture, qui ne vou­lait sur­tout pas res­ter blo­quée au feu rouge, puis, par une trot­ti­nette élec­trique, qui ne s’est par ailleurs pas ar­rê­tée au feu…

Bou­le­vard Saint-De­nis (Xe), hier ma­tin. Deux mo­tards sur trois re­montent les files de voi­tures sur la piste cy­clable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.