N’est pas Fred­die Mer­cu­ry qui veut

Long­temps at­ten­due, la fic­tion consa­crée au groupe Queen dé­çoit.

Le Parisien (Essonne) - - LOISIRS - RE­NAUD BARONIAN

Voi­là près de vingt-sept ans que Fred­die Mer­cu­ry, le cha­ris­ma­tique chan­teur de Queen, est mort du si­da, à 45 ans. De­puis, ses di­zaines de mil­lions de fans ré­cla­maient un film sur leur idole. Le pro­jet a en­fin vu le jour. Un « Bo­he­mian Rhap­so­dy » (du nom d’une chan­son phare du groupe) qui a connu des pro­blèmes de fa­bri­ca­tion : mé­sen­tente entre le co­mé­dien qui joue le chan­teur, Ra­mi Ma­lek (star de la sé­rie « Mr. Ro­bot ») et le réa­li­sa­teur Bryan Sin­ger (« Usual Sus­pects », « X-Men »…), vi­ré par la pro­duc­tion en fin de tour­nage.

Mais tout ce­la n’ex­plique pas to­ta­le­ment pour­quoi on est tant dé­çus par le film. Ce bio­pic clas­sique suit le par­cours de Mer­cu­ry entre 1970, date de sa ren­contre avec les autres membres de Queen, et son dé­cès, en no­vembre 1991. Un dé­rou­lé qui re­flète le ca­rac­tère exu­bé­rant, hors norme, de Mer­cu­ry, sa puis­sance de chan­teur et de com­po­si­teur, sa liai­son avec celle qui res­te­ra sa meilleure amie avant qu’il ne mul­ti­plie les re­la­tions avec des hommes… Mais ja­mais le film ne par­vient à nous faire dé­col­ler comme un tube de Queen. La faute à la mu­sique, jus­te­ment : on s’at­ten­dait à avoir en­vie de se le­ver dans la salle. Las ! Toutes les chan­sons sont cou­pées au tiers, bri­mant le fan plus qu’autre chose.

DÉ­COL­LAGE TAR­DIF

L’autre grave dé­faut de « Bo­he­mian Rhap­so­dy » tient dans son cas­ting : Ra­mi Ma­lek ne semble ja­mais com­plè­te­ment in­ves­ti dans le rôle. Af­fu­blé d’un den­tier pour mar­quer le pro­blème de den­ti­tion dont souf­frait Mer­cu­ry, le co­mé­dien force le trait. Et con­trai­re­ment à ses par­te­naires qui jouent les autres membres du groupe, lui ne res­semble ja­mais à Fred­die Mer­cu­ry.

Il y a bien quelques scènes en­le­vées, ces sé­quences d’en­re­gis­tre­ment d’« Ano­ther One Bites the Dust », mais il faut at­tendre les quinze der­nières mi­nutes pour vi­brer avec l’épous­tou­flante scène du concert « Live Aid » don­né à Wem­bley en 1985, où l’on a en­fin droit à des chan­sons in­té­grales. Trop tard. « Bo­he­mian Rhap­so­dy », de Bryan Sin­ger, avec Ra­mi Ma­lek… 2 h 15.

Ra­mi Ma­lek, peu convain­cant en Fred­die Mer­cu­ry.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.