Ro­da-Gil dans le texte

Le Parisien (Essonne) - - LOISIRS CINÉMA ET TÉLÉVISION - E.M.

Dif­fi­cile de réa­li­ser un do­cu­men­taire sur Etienne Ro­da-Gil. Homme de pa­roles qui parle beau­coup. Ses mots ont nour­ri des clas­siques de Ju­lien Clerc, Claude Fran­çois, John­ny Hal­ly­day. Ils prennent beau­coup de place dans ce film réa­li­sé du vi­vant de l’au­teur, dis­pa­ru en 2004, avec qui la ci­néaste Char­lotte Sil­ve­ra n’est ja­mais à l’abri d’une di­gres­sion. Ro­da-Gil donne son avis sur tout. C’est pas­sion­nant quand on connaît bien l’ar­tiste. Moins quand on vou­drait en sa­voir plus sur sa car­rière. Il y a heu­reu­se­ment de pré­cieuses sé­quences où il re­vient sur ce que ca­chaient les pa­roles d’« Alexan­drie Alexan­dra » et échange avec Va­nes­sa Pa­ra­dis (pho­to) tel un grand-père face à sa pe­tite-fille à qui il avait of­fert « Joe le taxi ». Un film de fan pour les fans.

« On l’ap­pe­lait Ro­da », do­cu­men­taire de Char­lotte Sil­ve­ra, 1 h 37.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.