Des ma­rins pas comme les autres Ga­vi­gnet « joyeux » pa­ri­sien

Trois Pa­ri­siens pren­dront le large, di­manche, avec le dé­part de la Route du rhum, pour une tra­ver­sée de l’At­lan­tique en so­li­taire.

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - PAR SAN­DRINE LE­FÈVRE

Sid­ney Ga­vi­gnet as­sume son cô­té bo­bo, son amour pour le Xe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris où il s’est ins­tal­lé après avoir long­temps vé­cu à La Cour­neuve et à Is­sy-les-Mou­li­neaux. Il a pour­tant gran­di dans les mon­tagnes, au­près de son père, ber­ger, dans les Alpes-de-Haute-Pro­vence. Et ce­lui qui rê­vait d’en­trer à l’école du cirque est de­ve­nu ma­rin pro­fes­sion­nel, tout en vi­vant en ré­gion pa­ri­sienne : « Même avec un pied à La Tri­ni­té-sur-Mer, je ne me voyais pas vivre dans le mi­cro­cosme de la voile. J’aime m’aé­rer mais être aus­si avec mes amis pa­ri­siens qui ne sont pas du mi­lieu. »

La voile lui a « per­mis de voya­ger ». Et loin. Quatre Vol­vo Ocean Races (tour du monde en équi­page qui dure neuf mois) où il a trim­ba­lé son épouse, jour­na- liste, et ses deux filles au gré des étapes, et une aven­ture avec Oman Sail, lors de la­quelle il for­mait de jeunes Oma­nais à la voile. « Ha­bi­ter Pa­ris, près des aé­ro­ports, ça a ses avan­tages », sou­rit-il.

A bien­tôt 50 ans, il as­sure que la voile, « c’est bien­tôt ter­mi­né ». Le ma­rin pro­fes­sion­nel s’est en­ga­gé sur la Route du rhum dans la mo­deste classe Rhum (mul­ti­coques de 39 à 59 pieds), mais pour un pro­jet hau­te­ment sym­bo­lique. Il na­vigue « bé­né­vo­le­ment » sous les cou­leurs des ca­fés Joyeux, éta­blis­se­ments qui oeuvrent en fa­veur de l’in­té­gra­tion des per­sonnes souf­frant d’un han­di­cap cog­ni­tif et men­tal (l’un a ou­vert ré­cem­ment dans le quar­tier de l’Opé­ra, à Pa­ris). « Un pro­jet hu­main très fort », ré­sume Ga­vi­gnet.

Sid­ney Ga­vi­gnet est de­ve­nu ma­rin pro­fes­sion­nel tout en ha­bi­tant à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.