LE CHAUF­FEUR DÉLATEUR

Le Parisien (Essonne) - - TRANSPORTS -

En ce di­manche 11 no­vembre, un chauf­feur de bus de la RATP n’a pas cé­lé­bré l’es­prit de paix de l’Ar­mis­tice. Après une nuit ab­jecte mar­quée par plu­sieurs ré­veils noc­turnes de mon bé­bé, je l’em­mène à un ser­vice mé­di­cal d’ur­gence. Diag­nos­tic : la­ryn­gite. Jour fé­rié oblige, je me di­rige vers la phar­ma­cie de la porte d’Or­léans à Pa­ris (XIVe) ou­verte 24 heures/24, ma fille ma­lade sous le bras. Pres­sée, je me gare en face de l’of­fi­cine, certes sur un em­pla­ce­ment de bus, mais tout au bout pour gê­ner le moins pos­sible.

A la sor­tie, c’est la double peine : le mé­di­ca­ment est en rup­ture de stock na­tio­nale et le conduc­teur pointe son por­table sur ma voi­ture. « Je suis as­ser­men­té. Vous al­lez re­ce­voir une amende », me lance-t-il avec un ton zé­lé. Il n’a rien vou­lu en­tendre et s’est en­fer­mé dans son bus pour cou­per court à tout échange, je n’ose ima­gi­ner qu’il la fait par peur d’une femme de 40 ans avec son en­fant...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.