AVEZ-VOUS DROIT AUX AIDES DE L’ÉTAT ?

CAR­BU­RANT, VOI­TURE, CHAU­DIÈRE

Le Parisien (Essonne) - - LA UNE - PAR ER­WAN BENEZET ET VA­LÉ­RIE HACOT

POU­VOIR D’ACHAT Edouard Phi­lippe a an­non­cé des me­sures cen­sées at­té­nuer la hausse des prix des pro­duits pé­tro­liers et fa­ci­li­ter l’ac­cès aux éner­gies propres. Qui en pro­fi­te­ra ?

ON NE RE­CULE PAS, mais on est à l’écoute… C’est en sub­stance le mes­sage que se sont em­ployés à dé­li­vrer Em­ma­nuel Ma­cron hier soir sur TF 1 et Edouard Phi­lippe dans la ma­ti­née sur RTL. Avant la mo­bi­li­sa­tion du 17 no­vembre, la mon­tée au front en duo est in­édite. Mais pas ques­tion de chan­ger de cap. « Nous ne re­ve­nons pas sur la fis­ca­li­té éco­lo­gique », as­sène-t-on à Ma­ti­gnon. « J’as­sume to­ta­le­ment cette dé­ci­sion », a ren­ché­ri le chef de l’Etat. Les hausses des car­bu­rants au­ront donc bien lieu en jan­vier. A six mois des eu­ro­péennes, et alors que la Ré­pu­blique en marche s’in­quiète d’une pous­sée des éco­lo­gistes, il ne s’agit pas de don­ner l’im­pres­sion de re­nier sa po­li­tique éco­lo­gique. Mais face à la co­lère qui monte, l’exé­cu­tif a dû lâ­cher du lest. Dou­ble­ment de la prime à la conver­sion, re­va­lo­ri­sa­tion du chèque éner­gie, fin pro­gram­mée des chau­dières au fioul… (lire ci-contre) : 500 M€ sup­plé­men­taires se­ront dé­blo­qués en 2019. « Mais at­ten­tion, as­sure-t-on à Ber­cy, cette somme se­ra prise en charge dans le bud­get gé­né­ral. » En clair, pas de nou­velle taxe pour fi­nan­cer ces dé­penses. Pour l’op­po­si­tion, sans sur­prise, le compte n’y est pas. Laurent Wau­quiez, qui se­ra au cô­té des Gi­lets jaunes sa­me­di, Ma­rine Le Pen qui ne par­ti­ci­pe­ra pas au mou­ve­ment mais le sou­tient… tous ont dé­non­cé la sur­di­té du pou­voir. « Ma­cron, c’est Ma­rie-An­toi­nette. Les gens ne peuvent plus rou­ler en die­sel et il leur dit de s’ache­ter des voi­tures élec­triques », tacle Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan.

Face à ces op­po­sants si prompts à se mettre dans la roue des Gi­lets jaunes, Em­ma­nuel Ma­cron a ri­pos­té : « Je dis mé­fiance. Il y a beau­coup de gens qui veulent ré­cu­pé­rer le mou­ve­ment », a mis en garde le pré­sident. Avant de dé­non­cer ceux qui sont « dans l’ad­di­tion des co­lères et des blo­cages. Ça ne fait pas un pro­jet pour le pays. »

Mais l’exé­cu­tif s’est bien gar­dé de je­ter de l’huile sur le feu ou de don­ner le sen­ti­ment de vou­loir « dé­gon­fler » la mo­bi­li­sa­tion. « Il ne s’agit pas de cou­per l’herbe sous le pied des Gi­lets jaunes. C’est un mou­ve­ment res­pon­sable de gens qui ont le droit de ma­ni­fes­ter. Il n’y a pas de confron­ta­tion entre eux et nous », se dé­fend l’en­tou­rage du Pre­mier mi­nistre. « J’en­tends la co­lère. C’est un droit fon­da­men­tal de nos ci­toyens de pou­voir l’ex­pri­mer », ren­ché­rit Em­ma­nuel Ma­cron.

Le ton est moins mar­tial que ce­lui du mi­nistre de l’In­té­rieur, Chris­tophe Cas­ta­ner, qui, la veille, me­na­çait d’en­voyer les forces de l’ordre pour le­ver les blo­cages. Certes, Ma­cron a rap­pe­lé hier le droit « de tous les autres ci­toyens de pou­voir se dé­pla­cer », tan­dis qu’Edouard Phi­lippe a mis en garde ceux qui vou­draient mettre le « bo­lo­lo » (NDLR : le bor­del), mais les deux se sont sur­tout at­ta­chés à af­fir­mer le « res­pect » et la « consi­dé­ra­tion » qu’ils ont à l’égard de ceux qui ma­ni­festent. Ce­la suf­fi­ra-t-il pour apai­ser les es­prits ? Ver­dict sa­me­di.

NE PAS JE­TER DE L’HUILE SUR LE FEU

DROIT DANS SES BOTTES, le gou­ver­ne­ment veut pous­ser les Fran­çais à mettre au ran­cart leur voi­ture pol­luante pour mettre du vert dans leur mo­teur. Alors, cô­té pile, il taxe les car­bu­rants mais, cô­té face, il pro­pose des aides qui, mises bout à bout, pour­ront at­teindre jus­qu’à 11 000 € pour l’achat d’une voi­ture élec­trique neuve.

Mais, at­ten­tion, avant d’en­voyer votre die­sel à la casse, il fau­dra vé­ri­fier que vous ren­trez dans les clous des primes, sur­primes et autres bo­nus éco­los (lire page 3). Et ça dé­pend du type de mo­dèle, de vos re­ve­nus et même, non pas de l’âge du ca­pi­taine, mais de votre ki­lo­mé­trage jour­na­lier. En­suite, il vous fau­dra op­ter pour une élec­trique, neuve ou d’oc­ca­sion, ou vous lan­cer dans l’hy­bride et, dans ce cas, doit-il être re­char­geable ou non ?

LE NEUF RESTE CHER

Sa­cré mi­graine en pers­pec­tive ! D’au­tant qu’il fau­dra sor­tir la cal­cu­lette pour sa­voir com­bien vous paie­rez au fi­nal, sa­chant que les voi­tures vertes ne sont pas don­nées. Cô­té élec­trique, les prix vont de 23 200 € pour une Zoe à 35 400 € pour une Nis­san Leaf. Et, cô­té hy­bride, le Ni­ro de Kia est à 27 450 €, mais la Toyo­ta Prius s’af­fiche à 36 900 € (en ver­sion re­char- geable). Certes, à l’usage, vous éco­no­mi­se­rez du car­bu­rant, mais il fau­dra aus­si comp­ter avec le temps de re­charge ou les pro­blèmes de bat­te­ries sur des mo­dèles ul­tra­so­phis­ti­qués dont plus fra­giles et plus chers à ré­pa­rer… si l’on croit les mésa­ven­tures de ré­cents conver­tis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.